Moi, Auguste, Empereur de Rome

Pour commémorer le bimillénaire de la mort de l’empereur Auguste, le Grand Palais consacre jusqu’au 13 juillet 2014 une exposition au fils adoptif de Jules César. Il s’agit de la première exposition consacrée à l’empereur. Elle est organisée avec le musée du Louvre, et, en partenariat avec l’Azienda Speciale Palaexpo – Scuderie del Quirinale et les musées du Capitole de Rome. Qui était Auguste ? Né en 63 avant Jésus Christ, fils adoptif et seul héritier de Jules César, Caius Octavius Thurinus (à sa naissance) est l’un des fondateurs de l’empire romain et un de ses plus importants réformateurs. Il… Lire la suite

Chasse aux œufs virtuelle

Les cloches de Pâques sont passées. Parmi les traditionnelles réjouissances qui suivent Pâques, il est celle de la chasse aux œufs … Une de nos femmes de chambre n’a pas résisté à cette tradition. Elle a caché un œuf dans l’hôtel. Le Mathurin a décidé de jouer le jeu et organise un grand jeu-concours en innovant. Il lance jusqu’au 28 avril prochain une chasse aux œufs virtuelle dans son univers numérique. Pour jouer, suivez le guide : Un œuf est donc caché dans les pages du site Internet de l’hôtel. – Trouvez-le le plus rapidement possible et rendez-vous sur Twitter. –… Lire la suite

Denis Grozdanovitch : Une conscience professionnelle hors concours… Anecdote hôtelière n°8

Denis Grozdanovitch, né à Paris, a tiré presque tous ses livres des carnets qu’il a commencé à rédiger à l’âge de 14 ans. Lecteur érudit, cinéphile et photographe, il a mené parallèlement une carrière de sportif professionnel (Champion de France de Tennis, Squash et Courte-Paume) et joue régulièrement aux échecs en compétition. En 2002, il publie le Petit Traité de désinvolture (Corti et Points 2005) qui reçoit le Prix de la Société des Gens de Lettres et devient un livre culte pour ses nombreux lecteurs. Ensuite ce sera Rêveurs et nageurs (Corti 2005, Points 2006) qui obtient le Prix des… Lire la suite

The Grand Budapest Hotel

Après Moonrise Kingdom et A bord du Darjeeling Limited, le dernier film de Wes Anderson, The Grand Budapest Hotel, était très attendu sur les écrans. Le résultat est au rendez-vous, puisqu’avec près d’un million d’entrées, le film est le plus gros succès du réalisateur américain sur l’hexagone. Quel est donc ce mystérieux hôtel qui a fait se déplacer les foules ? Résumé Un écrivain campé par Jude Law revient sur l’une des rencontres qui l’a marquée durablement lorsqu’il était encore au début de sa carrière littéraire, celle avec Zero Moustafa (J. Murray Abrahams), propriétaire mystérieux du Grand Budapest Hotel. Cet… Lire la suite

L’Hôtel Lutétia

Propriétaire du Bon Marché, Madame Boucicaut décide en 1910 de lancer la construction d’un grand établissement hôtelier afin que ses clients soient logés à proximité de son activité. Rien n’était assez grand pour Madame Boucicaut qui souhaitait offrir à ses convives des conditions luxueuses pour leur séjour parisien. Dans un style Art Nouveau avec le premier bar style art déco de Paris, l’hôtel est conçu par les architectes Louis-Charles Boileau et Henri Tauzin et habillé par de nombreuses sculptures des artistes Léon Binet et Paul Belmondo. Situé dans le quartier de Notre-Dame-des-Champs, il est témoin du renouveau artistique de l’entre-deux-guerres,… Lire la suite