Exposition Catherine Coudeville de Langhe à l’Hôtel Le Mathurin

La fin de l’année est chargée pour l’Hôtel Le Mathurin, outre l’exposition Bernard Hermann, celle consacrée à Catherine Coudeville de Langue se tient à partir du 26 novembre.
A propos de l’artiste :
Collaboratrice pendant près de vingt ans au sein d’une compagnie aérienne européenne, elle laisse sa curiosité de voyageuse s’épanouir dans le monde entier. San Francisco, Québec et Pékin – où elle séjourne de longs mois – ont savamment laissé leurs empreintes colorées.
Son perfectionnement auprès de l’École Cépiade marque un retour à ses premiers amours, les pastels, mais aussi un attrait définitif pour les peintures sur toile. « Fugues colorées et maîtrisées à la fois, images souvenir, instantanés de lumières vues et senties : vient le moment où tous ces reflets d’un monde immédiat ne forment plus qu’un… »
Depuis quelque temps, Catherine Coudeville-de Langhe partage son temps entre Paris et Marrakech.
Sa devise, elle, demeure quel que soit l’endroit : le modèle ne s’impose jamais, il se donne à deviner.
Nous serions heureux de vous accueillir tous les jours entre 10h et 20h dans les locaux de l’Hôtel jusqu’au 8 décembre.

MATHURIN-EMAILING_CCDL-INVITATION-BLOG

Catherine Coudeville de Langhe exhibition
It’s going to be a busy end to the year at Hôtel Le Mathurin: besides hosting work by Bernard Hermann, an exhibition dedicated to Catherine Coudeville de Langhe will be held from 26 November to 8 December. Open every day from 10am to 8pm – we look forward to welcoming you!
About the artist:
Working for a European airline for almost twenty years, she was able to give her traveller’s curiosity free rein to explore all four corners of the globe. San Francisco, Quebec and Beijing – where she spent many long months – have skilfully added their colourful influence to her work.
Her further studies at École Cépiade marked a return to her first love, pastels, as well as a significant affinity for painting on canvas. “Colourful pieces that seem both runaway and controlled at once, captured memories, snapshots of lights seen and felt: there comes a moment when all these reflections of a fleeting world join to become one…”
For some time now, Catherine Coudeville de Langhe has been dividing her time between Paris and Marrakesh.
Regardless of where she is, though, her motto remains “the model never imposes itself; it allows itself to be discovered.”

Site officiel de l’artiste > http://ccdl.fr/

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.