Deux mois après : où en est La Philharmonie de Paris ?

Le 14 janvier dernier, le président de la République française, a inauguré la Philharmonie de Paris, dont le projet est de rivaliser avec les meilleures salles de concert au monde.  «Enfin !» se sont exclamés certains qui réclamaient depuis des années que Paris ait une salle de concert à la hauteur de ses prétentions mondiales, d’autres se sont résignés « tant pis pour nos économies ». On a en effet reproché au chantier son coût exorbitant (largement supérieur aux prévisions) et assez mal vu en temps de crise. Les débuts ont d’ailleurs été assez mouvementés, puisque, Jean Nouvel, l’architecte-star de la Philharmonie, a assigné récemment les commanditaires du projet en justice pour que plusieurs modifications soient faites au présent bâtiment conformément à ce qui était annoncé dans les plans originaux. Verdict attendu le 16 avril prochain. Cependant, force est de constater que l’endroit est une réussite malgré une apparence extérieure un peu triste.

Véritable « Centre Pompidou de la musique », il comprend six salles de répétition, dix studios, des salles pédagogiques, un espace d’exposition de 800 mètres carrés qui abrite le musée de la musique et des expositions éphémères, des lieux de convivialité, un toit-promenade, et surtout, un vaste auditorium qui peut accueillir jusqu’à 3 400 personnes. La forme enveloppante de cette salle modulable permet de ne jamais se trouver à plus de 32 mètres du chef d’orchestre, pour que les yeux n’aient rien à envier aux oreilles.

La salle a bénéficié de recherches acoustiques extrêmement pointues et s’inspire directement de la Philharmonie de Berlin, référence absolue en la matière. La programmation de cette première saison est déjà bien chargée plus de 250 événements sont d’ores et déjà programmés (concerts, spectacles, créations, expositions, festivals…). La Philharmonie met également l’accent sur la pédagogie ouvert aux plus jeunes et à toute la famille en organisant des weekends thématiques et pédagogiques sur des grandes œuvres, des grands compositeurs (Bach), ou des personnages (David Bowie). Deux festivals sont également co-organisés avec d’autres institutions : « Days off » pendant l’été et « Jazz à la Villette » du 2 au 13 septembre 2015. Autre proposition du Collège de la Philharmonie qui propose plusieurs cycles de conférence s’adressant aux mélomanes désireux d’enrichir leur culture musicale.

 

On 14 January, French President François Hollande inaugurated the Philharmonie de Paris, which aims to rival the best concert halls in the world. “Finally!” said those who have been calling for years for Paris to have a concert hall to match its world reputation, while others said “too bad for the economy”. The exorbitant cost of the building (which far exceeded the original budget), has been criticised, particularly during the economic crisis. And it got off to a fairly rocky start when Jean Nouvel, the star architect of the Philharmonie, recently took the project sponsors to court so that several modifications could be made to the building in line with what had been set out in the original plans. The verdict will be given on 16 April.
 Nevertheless, the venue is undoubtedly a success, despite its somewhat sad-looking exterior. A real “Pompidou Centre of music”, it has six rehearsal rooms, ten studios, classrooms, an 800m2 exhibition space which is home to the Museum of Music and temporary exhibitions, meeting places, a rooftop terrace and, above all, a vast auditorium which can seat up to 3,400 people. The enveloping shape of this adjustable room means the audience is never more than 32 metres away from the conductor, making performances a pleasure for the eyes as much as for the ears. The room is the result of extremely specialised acoustic research and is directly inspired by the Berliner Philharmonie, the benchmark for concert halls.
The programme for this first season is already packed, with more than 250 events already scheduled (concerts, shows, creations, exhibitions, festivals, etc.). The Philharmonie also focuses encouraging learning for all the family, by organising thematic weekends on classical works, the great composers (Bach) and individuals (David Bowie). Two festivals are also jointly organised with other institutions: “Days Off” in the summer and “Jazz à la Villette” from 2 to 13 September 2015. The Collège de la Philharmonie also offers several lecture series for music lovers wanting to develop their musical knowledge.

 

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.