Paris Plages

Comment parler de Paris en ce moment sans évoquer cet événement devenu culte voire culturel ?

paris-plage-2009

Du 20 juillet au 20 août 2009, Paris se travestit à nouveau en pseudo station balnéaire voie Georges Pompidou et autour du Bassin de la Villette : 1800 tonnes de sable ont été arrachées à la mer, des arbres et plantes exotiques ont été posés artificiellement sur le bitume, des cabines de plages au caractère artificiel ont été déposées en rang d’oignon le long de la Seine… Et hop ! Vive les vacances au Chatelet … Bien sûr, tout cela produit des embouteillages. C’est simple, un plagiste béat = mille automobilistes furieux . Cette initiative de la Mairie de Paris est, mine de rien, un échec à 2,5 millions d’euros qui ne ravie que quelques parisiens ou touristes en quête de bidon. Pour ceux que les fausses plages indiffèrent, Paris Plages se fend d’une maigre brochette d’activités pseudo culturelles largement sponsorisées (par la Fnac, notamment). Une trentaine d’artistes se produiront en plein air pendant les prochains week-ends : cirKus avec Neneh Cherry, Damon Albarn et Amadou et Mariam pour une soirée « Africa express », Charlie Winston… Rien de très parisien dans tout cela. Je vous signale, également, des spectacles de danse baroque’n roll, des ateliers de gravure, de photos, d’arts plastiques… Autant de distractions que l’on trouve à longueur d’année à Paris sans avoir à se plonger dans un simulacre de bord de mer qui, je l’avoue, m’exaspère franchement. Aucun de ces activirés n’est, en effet, ajustées à un « événement » qui n’en est pas un, tant Paris mérite mieux qu’une pâle copie de littoral marin. Et dire que plusieurs nouvelles agglomérations d’Ile de France tente de plagier ce concept que nous envieraient même, dit-on, quelques capitales étrangères…

Paris Plage juillet 2006

Paris Plages – when the beach comes to Paris
How can I talk about Paris at the moment without mentioning this event that has become cult if not cultural?
From the 20th of July to the 20th of August 2009, Paris has once again been transformed into a seaside resort along part of the banks of the Seine (voie Georges Pompidou and around the Bassin de la Villette). 1800 tons of sand has been transported to the river banks, as well as exotic trees and plants, and beach huts… And voila! It is summer holiday time at Le Chatelet … Obviously all that causes traffic jams. It is simple, one beach lover = a thousand furious drivers. This Paris City Hall initiative is, it must be said, a failure costing 2.5 million Euros and only pleasing a few Parisians and tourists with a penchant for the artificial. For those who the fake beaches leave indifferent, ‘Paris Plages’ also offers a shaky programme of pseudo cultural activities with big sponsoring (by the Fnac, notably). Around thirty bands will be playing in the open air over the coming weekends: cirKus with Neneh Cherry, Damon Albarn and Amadou and Mariam for an ‘Africa express’ evening, Charlie Winston, etc. Nothing very Parisian about all that. There will also be a ‘baroque’n roll’ dance show and various arty workshops… All these things can be found throughout the year in Paris without having to simulate a sea front which, I have to admit, frankly exasperates me. Basically, none of these activities is suited to this ‘event’ which is not one, and Paris deserves better than to be disguised as a pale imitation of the coast. And to think that several nearby towns want to copy this concept which is apparently even envied by a few foreign capitals…

Paris Plage
Métro Chatelet et Métro Stalingrad
Pour connaître les programmes jour après jour :
www.paris.fr/portail/ete2009/Portal.lut?page_id=9281

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *