Un coup de coeur gastronomique liquide : l’Amarula

drapeauAfriquedusudAmarulaMon coup de cœur gastronomique du moment s’adapte donc à notre périple en Afrique du Sud. Il s’agit d’une boisson locale aux saveurs de Baileys à consommer bien évidement avec modération : l’Amarula. Issu de la culture du Marula (Sclerocarrya Birrea Caffra), un arbre d’un quinzaine de mètres de haut, qui vit jusqu’à 150 ans dans les régions chaudes de l’Afrique sub-équatoriale et qui ne peut être cultivé. Cette arbre produit une grande quantité de fruits (2 tonnes par an) de mi-janvier à mi-mars. Ce fruit porte le nom d’amarula, sa pulpe est très riche en vitamine C. Il est très apprécié des animaux de la savane, même s’ils ne le supportent pas très bien une fois fermenté ; L’amarula ferment en effet assez vite avec le soleil et atteint jusqu’à 17° d’alcool … et les animaux ne le consomment pas toujours avec modération à en croire cette vidéo (en anglais) et les légendes locales.

Pour revenir à notre boisson, il s’agit d’une fermentation de la pulpe d’amarula pendant 7 à 10 jours (en cuves inox cette fois ci !), suivie d’une double distillation. Un passage en barrique de chêne pendant 2 ans affine le distillat qui est enfin mélangé à une crème pour donner une boisson douce et parfois sournoise …
Alors pour les fêtes de fin d’années, trinquez à l’Amarula ; Votre caviste préféré doit bien pouvoir vous en trouver une bouteille !
Une autre maniere de le deguster est de le boire dans un bon cafe bien chaud…

A liquid gastronomic gem: Amarula
My gastronomic gem post today is adapted to our South African saga. It is a local drink that tastes a bit like Baileys and, of course, should be consumed in moderation, called Amarula. It is produced from the fruit of the Marula (Sclerocarrya Birrea Caffra), a tree that grows to around fifteen metres tall, lives for up to 150 years in the hot regions of sub-equatorial Africa and cannot be cultivated. This tree produces a lot of fruit (2 tons per year) from mid-January to mid-March. This fruit is called Amarula and its flesh is very rich in vitamin C. It is very popular with the animals in the savannah, even if they cannot cope with it very well once it has fermented. And this happens quite quickly with the heat of the sun which causes the alcohol content to shoot up to 17°… and the animals don’t always enjoy it responsibly if we are to believe local legend and if this video is anything to go by.
To come back to our drink, it is made by fermenting the flesh of the Amarula fruit for 7 to 10 days (in stainless steel vats this time!), followed by a double distillation. It is then stored in oak barrels for 2 years to refine the distillate which is then mixed with cream to create this smooth and sometimes treacherous drink…
So for the end of year celebrations, propose a toast with Amarula… Your favourite wine merchant should be able to find you a bottle!
Another way of enjoying it is in a good hot cup of coffee…

depuis l’Afrique du Sud

Didier MOINEL DELALANDE

Share

2 commentaires pour “Un coup de coeur gastronomique liquide : l’Amarula

  1. Bonjour,
    En effet cette boisson est divine.
    Saviez-vous que les fruits de l’arbre du marula servent également dans la fabrication de soins cosmétiques naturels ?
    L’huile de marula est l’ingrédient phare de la gamme Swazi Secrets et les propriétés de cette huile sont tellement nombreuses que j’ai décidé de les distribuer aujourd’hui sur la France: http://www.marula-secrets.fr
    A bientôt,
    Sandrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *