Bon Temps Roulés au Mathurin…

L’Hôtel le Mathurin a l’immense plaisir de vous convier à sa dernière exposition Bons Temps Roulés en partenariat avec les éditions Albin Michel. Du 19 au 26 novembres, les œuvres du photographe Bernard Hermann seront exposées dans les locaux de l’hôtel. Sa série de photos prises dans le Nouvelle-Orléans noire disparue (1979-1982) a récemment fait l’objet d’une publication aux éditions Albin Michel dans le cadre de l’ouvrage Bons Temps Roulés.
Festive, flamboyante, la légendaire reine créole de la basse Louisiane fut le chaudron de tous les bouillons de cultures et de tous les métissages de musiques, de couleurs, de saveurs pimentées…
Bernard Hermann, photojournaliste, arrive à La Nouvelle-Orléans en 1979 pour quelques mois … et y demeure finalement jusqu’en 1982. Durant ces quatre années, il parvint à capturer l’âme festive et flamboyante de la légendaire cité comme personne ne l’avait encore fait. Ses images, d’une rare intensité, sont révélées dans ce livre pour la première fois.
La plupart des personnes, des paysages et des ambiances dépeintes dans ces photographies ont disparu aujourd’hui, ces photographies font revivre l’âme éternelle de la sulfureuse « Big Easy ».

MATHURIN-EMAILING_EXPO-INVITATION-BLOG

 

L’Hôtel vous propose de vivre une expérience complète en vous proposant d’ores et déjà la playlist de l’exposition écoutable ci-dessous :

Bernard Hermann exhibition at Hôtel Le Mathurin
It is with the greatest pleasure that Hôtel Le Mathurin invites you to its latest exhibition, Bons Temps Roulés (The Good Times That Rolled), in partnership with the publishing house Albin Michel. From 19 to 26 November, the work of photographer Bernard Hermann will be exhibited inside the hotel. The series of photos he took in the once vibrant black New Orleans (1979-1982) was recently released in the book Bon Temps Roulés, published by Albin Michel.
Festive and flamboyant, the legendary Creole queen of lower Louisiana was a melting pot of culture where different musical styles, colours and spicy flavours were mixed in endless combinations…
Photojournalist Bernard Hermann arrived in New Orleans in 1979 for a few months… and ended up staying until 1982. Over these four years, he managed to capture the flamboyant, party-loving soul of the legendary city better than anyone else to date. The book reveals his pictures and their extraordinary intensity for the first time.
Most of the people, the scenes and the moods illustrated in these photographs are long gone today. The collection brings the eternal soul of the smouldering “Big Easy” back to life. The hotel invites you to start experiencing the magic in full right now by listening to the exhibition’s playlist, available below.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.