Géniale grimace

Si vous aimez les grimaces, hâtez vous au Musée du Louvre jusq’au 25 avril 2011 : Pour la première fois en France, une exposition est consacrée à Franz Xaver Messerschmidt, sculpteur allemand du 18ème siècle. Auteur de têtes violemment expressives, son audace me séduit considérablement. A ma connaissance, il est le seul artiste au monde à avoir exprimé dans ses sculptures, tout ce que l’âme humaine peut régurgiter de ses complexités en visages volcaniques. Riche d’une trentaine d’oeuvres, l’exposition montre, au mieux, le style unique de Messerschmidt. Celui-ci fut influencé par ses confrontations avec les milieux médicaux, intellectuels et philosophiques, qu’ils furent allemands ou autrichiens. Parallèlement, les troubles qui agitèrent sa personnalité ne semblent guère avoir été d’origine psychiatrique mais plutôt d’avoir été la conséquence de diverses dégradations neurologiques liées à l’inhalation des vapeurs de métaux qu’il utilisait pour son travail, comme, par exemple, l’étain ou le plomb) . Ce destin artistique exceptionnel a fasciné les psychanalystes de l’école viennoise qui voulurent percer les secrets humains sous tendant l’ensemble extraordinaire que constitue les sculptures de l’artiste, communément appelées, par convention post mortem, les« têtes de caractère ».

Grimace

A mon sens, en tous les cas, Franz Xaver Messerschmidt fut sans doute l’artiste le plus original de la sculpture du 18ème siècle. Il aura  incarné son génie dans une oeuvre à la fois classique, mais en partie curieuse et totalement différente des normes artistiques de son époque. En cela, il est intemporel et pourrait parfaitement être du 3ème millénaire. Brûler ses tensions intérieures en grimaces comme des feux de bengale n’est pas l’apanage, en effet, du 18ème siècle ! En cela, et pour terminer ce billet sur une « ironie chaleureuse », je recommanderai à bon nombre de cadres stressés et contraints de devoir garder la « pose pondérée » pour faire au mieux leur job, de se camper, de temps en temps, devant leur glace matinale pour mimer les jeux de faciès de Franz Xaver Messerschmidt. Cela les détendraient sûrement ! Tiens, d’ailleurs, j’essaierai, moi-même, au prochain jour d’embouteillages monstres dans Paris !

Make a face
If you like funny faces, make a beeline for the Louvre before the 25th of April 2011 where, for the first time in France, an exhibition is devoted to Franz Xaver Messerschmidt, an 18th century German sculptor. I really admire the artistic audacity of his violently expressive work. As far as I am aware, he is the only artist in the world to have represented all the complexities of the human soul in the volcanic expressions of his sculptures. The exhibition displays around thirty of his works and does a great job of showing Messerschmidt’s unique style which was influenced by his confrontations with German and Austrian medical, intellectual and philosophical circles. In fact it is now thought that his agitated personality was not so much psychiatric in nature as a consequence of neurological damage caused by inhaling the vapours of the metals that he used for his sculptures (such as pewter and lead). This exceptional artistic destiny fascinated the Viennese school of psychoanalysts who wanted to understand the human secrets underpinning the extraordinary ensemble of the artist’s sculptures which, after his death, came to be known as ‘character heads’
For me, in any case, Franz Xaver Messerschmidt was without doubt the 18th century’s most original sculptor. He unleashed his genius in work that was both classic but also curious and completely different from the artistic norms of his era. In that respect, he is timeless and is equally at ease in the 3rd millennium. But exorcising our inner tensions through explosive grimaces is not the prerogative of the 18th century! For example, to finish this article with a touch of ‘friendly irony’, I would recommend that a great many stressed-out executives, who feel obliged to constantly keep a ‘straight face’ in their work environment, occasionally stand in front of their mirror on a morning and mime the facial expressions sculpted by Franz Xaver Messerschmidt. It would certainly relax them! Actually, I might give it a try too, next time I am stuck in a horrendous Parisian traffic jam!

Exposition Franz Xaver Messerschmidt (1736-1783)
Musée du Louvre du 28-01-2011 au 25-04-2011
Accès avec le billet d’entrée du musée : 10 €
tous les jours de 9 h à 18 h, sauf mardi, nocturnes mercredi et vendredi jusqu’à 22 h (fermeture des salles à partir de 21h30)
Renseignements
01 40 20 53 17

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.