La maison Deyrolle

Vitrine de la maison (c)DarblayLa maison Deyrolle est l’une des plus curieuses de Paris. Crée par Jean-Baptiste Deyrolle en 1831 avec son fils Achille, tous 2 passionnés d’entomologie (la science qui étudie les insectes), elle se spécialise rapidement dans la vente d’insectes et de matériel de chasse, en lançant parallèlement une activité de taxidermie. Le petit-fils de Jean-Baptiste, Emile, reprend l’affaire en 1866 et lui permet d’accéder à une notoriété internationale à une époque où l’Histoire naturelle connaît un véritable engouement. C’est également grâce à Emile que la maison se lance dans la publication de matériel pédagogique et d’ouvrages spécialisés sur la faune et la flore.

à l'intérieur (c) Parisian Days

En 1888, après des débuts rive droite et l’installation d’immenses ateliers de menuiserie, de taxidermie et de verreries à Auteuil, rue Chanez, Émile Deyrolle installe ses bureaux et son magasin au 46 rue du Bac, dans l’ancien hôtel particulier de Samuel Bernard (fils du banquier de Louis XIV). La vocation de l’enseigne y reste avant tout pédagogique. Outre le matériel scientifique, les pièces de taxidermie et d’ostéologie, le mobilier scolaire et les planches murales fournis à toutes les écoles et universités de France, beaucoup d’ouvrages spécialisés sont publiés par Deyrolle. Au cours du siècle suivant, la maison conserve sa notoriété et attire de nombreux naturalistes et collectionneurs passionnés. Plusieurs peintres et écrivains (Dali, Nabokov, Louise de Vilmorin…) y viennent souvent pour leurs travaux ou trouver de nouvelles sources d’inspiration. Le lieu s’essouffle un peu dans la deuxième moitié du XXème siècle jusqu’à ce que Louis Albert de Broglie le rachète en 2001.

(c)Marc Dantan

Avec l’aide de Dominique Guéroult et de toute l’équipe, il restaure et redonne à cette boutique-musée sa vocation première. Tout en entreprenant de grands travaux de rénovation, il affiche sa volonté de perpétuer l’esprit du lieu. La démarche pédagogique est renforcée avec la réédition et la commercialisation des anciennes planches et les collections sont entièrement reconstituées. Le premier février 2008, un incendie démarre dans le cabinet d’entomologie et détruit malheureusement plus de 90 % des collections et du mobilier entomologique. Mais grâce à un grand soutien d’artistes, journalistes, entreprises, maisons d’édition… Le cabinet et les collections ont pu à nouveau être rénovés, renouvelés, restaurés… Aujourd’hui, le 46 rue du Bac est un lieu d’exposition et d’acquisition exceptionnel qui attire des visiteurs du monde entier. Véritable cabinet de curiosité, il propose au public d’observer les merveilles insoupçonnées de la nature et de découvrir de nombreuses merveilles insoupçonnées de la nature. Par ailleurs, les partenariats avec les éditeurs et les artistes (l’espace accueille plusieurs expositions) continuent de se développer.

La Maison Deyrolle
La Maison Deyrolle is one of the most curious places in Paris. Created in 1831 by Jean-Baptiste Deyrolle and his son Achille, both passionate about entomology (the study of insects), they quickly specialised in the sale of insects, hunting paraphernalia and taxidermy. Jean-Baptiste’s grandson, Émile, took over in 1866 and rose to international renown at a time when there was great enthusiasm for natural history. It was also thanks to Émile that the company began publishing educational material and specialist publications on flora and fauna.
After its early beginnings on the Right Bank where he created immense workshops for carpentry, taxidermy and glassware in rue Chanez in Auteuil, in 1888 Émile Deyrolle set up his offices and shop at 46 rue du Bac, in a former mansion house belonging to Samuel Bernard (the son of Louis XIV’s banker). The company’s aim was to remain primarily educational. In addition to scientific material, taxidermy and osteology items, school furniture and wallcharts supplied to schools and universities all over France, Deyrolle also published many specialised works. Over the course of the next century, the company maintained its reputation and attracted many passionate naturalists and collectors. Several painters and writers (Dali, Nabokov, Louise de Vilmorin, etc.) often visited in the course of their work or to find new sources of inspiration. The company struggled a little in the second half of the 20th century, until Louis Albert de Broglie took over the reins in 2001.
With the help of Dominique Guéroult and the rest of the team, he restored the boutique museum and took it back to its roots. He launched major renovation work, while upholding the company’s founding aim. The educational aspect was strengthened with the reproduction and sale of old wallcharts and the collections were entirely rebuilt. Unfortunately, on 1 February 2008, a fire started in the entomology offices which destroyed more than 90% of the entomological collections and furniture. But thanks to the support of artists, journalists, businesses and publishers, the company and its collections were once more restored, renovated and revitalised. Today, 46 rue du Bac is an exceptional exhibition and acquisition venue which attracts visitors from around the world. A genuine cabinet of curiosities, it allows the public to discover and observe the unexpected marvels of the natural world. In addition, partnerships with publishers and artists (the reception area hosts several exhibitions), continue to develop.

Maison Deyrolle
46 rue du bac
75007 Paris
Tél. : 01 42 22 30 07

Didier MOINEL DELALANDE

Share

2 commentaires pour “La maison Deyrolle

  1. Bonjour,
    La maison Deyrolle a bien été créée par Jean-Baptiste Deyrolle, assisté de son fils qui s’appelait Achille et non pas Jean-Baptiste. Merci de bien vouloir corriger cette coquille!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *