L’Opéra Garnier

garnier
Par Peter Rivera (Paris Opera) [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons
inauguration opéra
Inauguration de l’Opéra Par Inconnu [Public domain ou Public domain], via Wikimedia Commons

Tout le monde a en tête cette magnifique perspective depuis l’avenue de l’Opéra sur l’Opéra Garnier, l’un des monuments les plus emblématiques de Paris. Comment, par ailleurs, rester de marbre en contemplant le superbe plafond peint par Chagall ? A quelques encablures de l’hôtel, Garnier est une étape indispensable pour un séjour à Paris pour une représentation ou une simple visite de ce lieu hors du temps.

En 1860, Napoléon III échappe de près à un attentat contre sa personne à l’Opéra le Peletier. L’objectif assumé est donc de créer un lieu plus conforme aux normes de sécurité et plus flamboyant ! Un grand concours est lancé qui rassemble plus de 160 participants dont le fameux Viollet-le-Duc. Déjouant tous les pronostics, le jeune Charles Garnier emporte la première place. La construction est lancée et s’étale sur plus de 15 ans. La salle est une merveille avec ses ornements baroques et ses 2 131 places assises. Mais l’Opéra peut aussi s’appuyer sur des équipements d’une grande modernité : salles de répétition spacieuses, foyers, bibliothèque, musée… Quant au grand escalier d’honneur qui est le théâtre des cérémonies mondaines, il subjugue les spectateurs grâce à ses trente colonnes monolithes en marbre.

Le bâtiment est inauguré en 1875 par le président Mac-Mahon en présence du Roi et de la reine-mère d’Espagne, du Lord-maire de Londres et de deux mille invités de haut-rang venus de toute l’Europe. Le bâtiment livré est un exemple parfait de l’architecture du XIXe siècle cachant ses structures d’acier sous des monceaux de décoration.

En 1923, l’Opéra est classé aux monuments historiques. En 1964, Marc Chagall réalise les peintures du plafond de la salle représentant neuf opéras. La façade de l’Opéra Garnier a été entièrement rénovée en 2001. Les plus grandes stars du ballet et de l’Opéra sont passées par Garnier. Les millions de visiteurs qui continuent de s’y rendre chaque ne trompent pas. Le projet de Charles Garnier a brillamment traversé les affres de l’histoire.

Par Benh LIEU SONG [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
Par Benh LIEU SONG [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Ecoutez l’émission spéciale de Franck Ferrand sur Europe le 22 mars 2013 au cœur de l’histoire de l’Opéra de Paris

Opéra Garnier
Most people can probably see in their mind’s eye the wonderful perspective view from the Avenue de l’Opéra of the Opéra Garnier, one of Paris’s most iconic monuments. And once inside, how can you fail to be moved by the superb ceiling painted by Chagall? Just a short distance from the hotel, Garnier should be part of every stay in Paris either for a show or just to visit this timeless venue.
In 1860, Napoleon 3rd narrowly escaped an attempt on his life at Opéra le Peletier. It was therefore decided to create a venue that was both more in keeping with the required security standards and  more flamboyant! A major design competition was launched to which more than 160 participants responded including the famous architect Viollet-le-Duc. Against all the odds, the young Charles Garnier was declared the winner. Construction began and took over 15 years. The 2,131-seater, Baroque-style opera hall is truly magnificent. But the Opera also has extremely modern facilities: spacious rehearsal rooms, foyers, library and museum. And the main staircase where high-society ceremonies take place enthrals visitors with its 30 monolithic marble columns.
The building was officially opened in 1875 by President MacMahon in the presence of the King and Queen Mother of Spain, the Lord Mayor of London and two thousand high-ranking dignitaries from all over Europe. The building designed by Garnier is a perfect example of 19th-century architecture hiding its steel structures under mounds of decoration.
In 1923, the Opera became a listed historic monument. In 1964, Marc Chagall did the paintings on the ceiling of the opera hall that represent nine operas. The façade of the Opéra Garnier was entirely renovated in 2001. The biggest stars in the world of ballet and opera have all appeared at the Garnier. The millions of visitors that continue to come here every year are not disappointed. Charles Garnier’s project has magnificently endured the ups and downs of history. 

(c) France Info
(c) France Info

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *