Repas à l’Opéra

EG: MezzaninCinq ans de travail et plus d’un siècle de réflexion auront été nécessaires pour que le restaurant de l’Opéra Garnier voie le jour. C’est fait. Ouvert au public de 7 heures à minuit tous les jours, depuis le 4 juillet 2011, situé à l’intérieur même du Palais Garnier, le restaurant propose une carte à 60 euros. Curieux destin que ce projet de restaurant au sein même de l’Opéra à Paris. Il faut, en effet, remonter à 1870, pour que François Blanc, fondateur de la Société des Bains de Mer de Monaco finance l’achèvement des travaux de l’Opéra. Charles Garnier, l’architecte, souhaitait y construire un restaurant. Cela ne se fit pas. D’autres tentatives furent initiées. Comme, par exemple, celles  de Rolf Liebermann, en 1973 ou Hugues Gall et Pierre Bergé en 1992. Ce furent des échecs. Il aura, donc, fallu attendre 136 ans, pour que le quasi-homonyme de François Blanc, Pierre François Blanc, réalise le souhait de Garnier. En 2007, il répond à l’appel d’offre lancé par l’Opéra national de Paris. C’est son projet qui sera retenu, après 16 mois de négociations dont il dira : «Il aura fallu beaucoup de temps et de compréhension pour concilier les avis et obtenir tous les accords. La tâche fut difficile et éprouvante… ». La carte du restaurant, quant à elle, est signée par le chef deux étoiles Christophe Aribert. De nombreux noms de Chefs avaient circulé, tant le poste était convoité. Bien que son talent en matière d’art culinaire et de créativité gustative soit parfaitement maîtrisé et respecté par ses pairs, Christophe Aribert n’est pas encore connu du grand public. Cela ne saurait tarder depuis cette magnifique tribune que constitue, désormais, le restaurant l’Opéra. D’autant que sa cuisine gastronomique, à la fois classique et contemporaine, est parfaitement mise en scène par l’habile cuisinier Yann Tanneau. Je suis certain qu’elle séduira les gastronomes. Mes amis m’ont dit, par exemple, le plus grand bien de l’exquis saumon fumé maison ou du merlan poché aux épices, servi avec du céleri rave, des radis, de la roquette et une émulsion de baies roses.   En résumé, J’ai le pressentiment que ce nouveau restaurant va faire le buzz en 2011 et pourrait bien devenir un must branché de Paris.

restaurantopera2

Dine at the Opera
EG: RestaurantFive years of work and more than a century after the idea first took root, the restaurant at the Garnier Opera House is finally a reality. Since the 4th of July 2011, the restaurant, located inside the Palais Garnier and open to the public from 7am to midnight daily, proposes a 60-euro menu. Who would have thought that a restaurant could come to be at the very heart of the Paris Opera House. The story dates back to 1870, when François Blanc, founder of the ‘Société des Bains de Mer de Monaco’ agreed to finance the completion of the construction of the Opera House. Charles Garnier, the architect, wanted to build a restaurant there but the idea fell through. Other attempts were made such as those initiated by Rolf Liebermann, in 1973 or Hugues Gall and Pierre Bergé in 1992. But they all came to nothing. So, we had to wait 136 years before a man with almost exactly the same name as François Blanc, Pierre François Blanc, made Garnier’s wish come true. In 2007, he answered the call for tender launched by the National Opera of Paris. And his project was chosen, after no less than 16 months of negotiation, upon which he commented: “It took a lot of time and understanding to reconcile the different opinions and obtain all the authorisations. It was a difficult and testing task… » The restaurant’s menu is signed by Christophe Aribert, a chef with 2 stars under his belt. The job was so highly coveted that lots of names circulated before the final decision was made. While his culinary talent and creativity is renowned and respected by his peers, Christophe Aribert is not yet known to the general public. But this will soon change thanks to the magnificent platform offered by ‘L’Opéra Restaurant’. Even more so since his gastronomic cuisine, which is a mixture of classic and contemporary, is further enhanced by the talents of his second-in-command, Yann Tanneau. I am certain that it will entice even the most demanding palates. My friends have told me, for example, about the exquisite salmon smoked on the premises and the whiting poached in spices, served with celeriac, radishes, rocket and an emulsion of red berries. In a nutshell, I have a feeling that this new restaurant will be the buzz of the town in 2011 and could well become the “in” place to eat in Paris.

Restaurant Opéra Garnier
Place Jacques Rouché
75009 – Paris
01.42.68.86.80

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.