Michaël Bartocetti – un amoureux de la pâtisserie au Shangri-La Hotel

Michaël Bartocetti est désormais aux manettes de la pâtisserie du Shangri-La Hotel, sise au 10 avenue d’Iéna, dans le 16ème arrondissement. Stefan Bollhalder, Directeur Général du palace et Christophe Moret, son Chef Exécutif, ont plébiscité ce jeune chef au talent artistique reconnu. Ils lui offrent, en tant que Chef Pâtissier, les commandes d‘une brigade de dix-huit personnes jusqu’alors aux mains de François Perret, parti il y a peu rejoindre l’équipe du Ritz. Le chef Bartocetti aura un grand défi à relever : concevoir sans cesse des desserts plein d’imagination et de créativité.

Le Shangri-La Hotel - Paris
Le Shangri-La Hotel – Paris

Après une enfance passée dans les cuisines de deux restaurants gérés par sa famille et la rencontre avec des amis pâtissiers de ses parents, il souhaite très tôt devenir pâtissier. Il débute ainsi par un apprentissage dans une pâtisserie réputée de l’Est de la France – la maison Fischer – ce qui lui confirme que son souhait de jeunesse est une véritable vocation. Finaliste au concours « Un des Meilleurs Apprentis de France, » il est ensuite sélectionné pour les « Olympiades des métiers. » Cette reconnaissance de son travail lui permet d’arriver en 2005, à seulement 21 ans, chez Guy Savoy, figure emblématique de la grande gastronomie française.

Par sa rencontre puis sa complicité avec Alain Ducasse, il se voit ensuite offrir l’opportunité de prendre les commandes de la pâtisserie du bistrot étoilé Benoît (installé au numéro 20 de la rue Saint-Martin, dans le 4ème arrondissement). En 2009, c’est le restaurant triplement étoilé de l’hôtel Plaza Athénée qu’il rejoint. Il explique d’ailleurs à ce sujet que « ces cinq années (…) ont été très formatrices. J’ai appris à voir la pâtisserie autrement, dans la sélection, le travail et l’amour des produits. Cela m’a ouvert l’esprit sur ce métier. »

Aujourd’hui, c’est donc au Shangri-La Hotel qu’il officie. « Superviser l’ensemble de l’offre sucrée de ce palace est un formidable challenge. Je vais pouvoir exprimer ma passion et laisser libre court à mon imagination à travers l’ensemble de mes créations tout en travaillant de concert avec le chef Moret ». Quant à Stefan Bollhalder, Directeur Général, il parle d’un « chef généreux et talentueux, dont la maîtrise technique et l’exigence constituent un véritable atout. »

L'ancien hôtel particulier du Prince Roland Bonaparte
L’ancien hôtel particulier du Prince Roland Bonaparte

Du reste, pour le volet culturel, sachez que le Shangri-La a ceci d’unique qu’il est considéré représenter « la quintessence de l’art de recevoir asiatique et de l’art de vivre français. » Ce joyau architectural du 19ème siècle est inscrit aux Monuments Historiques depuis 2009 (voir notre article par ailleurs).

Nous souhaitons dans tous les cas bon vent à ce jeune chef dans les cuisines du Shangri-La.

Michaël Bartocetti – a lover of cakes and pastries at the Shangri-La Hotel
Michaël Bartocetti is now at the helm of the pastry section at the Shangri-La Hotel, at 10 avenue d’Iéna in the 16th arrondissement of Paris. Managing Director Stefan Bollhalder and Christophe Moret, his executive chef, recruited this young chef known for his artistic talents. As Head Pastry Chef, he will be in charge of a brigade of 18 that has up to now been managed by his predecessor, François Perret, who has left to join the team at the Ritz. The young chef Bartocetti has a significant challenge ahead of him: to continually devise highly imaginative and creative desserts.
After a childhood spent in the kitchens of the two restaurants run by his family and having met friends of his parents who were pastry cooks, Bartocetti decided early on that that was what he wanted to do. He started as an apprentice in a renowned confectioner’s in the East of France – the Maison Fischer – and this confirmed his childhood career choice. He was a finalist in the “Un des Meilleurs Apprentis de France” (« One of the Best Apprentices in France ») competition and was later selected for « Worldskills France ». Recognition at this level took him in 2005, at the age of just 21, to Guy Savoy’s, an iconic figure in French fine dining.
He then met and hit it off with Alain Ducasse, which led to an offer to run the pastry section at the Michelin-starred bistro Benoît (at number 20 Rue Saint-Martin in the 4th arrondissement). In 2009, he joined the 3-star restaurant at the Plaza Athénée Hotel. Of his experience there, he says: « I gained a lot from those five years. I learned to see pastry-making in a different way, I learnt to choose, work with and love the products. It broadened my outlook on the profession. »
So now he’s in charge at the Shangri-La. « Supervising the whole of the sweet menu in this palace is a huge challenge. I want to be able to express my passion and let my imagination run free with all my creations, at the same time as working with Chef Moret. » As for Stefan Bollhalder, the Managing Director, he describes him as a « generous and talented chef, whose technical mastery and demanding nature are real assets. »
In any case, we wish the young chef all the best in the kitchens of the Shangri-La.
On the cultural front, the Shangri-La has the unique feature of once having been the private mansion of Prince Roland Bonaparte. It is considered « the epitome of the Asian art of hosting and the French art of living ». This 19th century architectural gem became a listed building in 2009 (see our other article).

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.