Un baroque en Orient

MQB. Affiche de l'exposition dossier : "L'Orient des femmes vu par Christian Lacroix". Du 8 fŽvrier au 15 mai 2011.Le couturier Christian Lacroix, dont le registre esthétique s’est toujours inspiré des univers baroques, a eu la bonne idée d ‘aller revisiter l’art du vêtement et de la broderie chez les orientales du siècle dernier. Ayant grande confiance dans son coup d’oeil souverain, je vous recommande donc d’aller visiter l’exposition « L’Orient des Femmes vu par Christian Lacroix » au Musée du Quai Branly, du 8 Février au 15 Mai 2011. Hymne magnifique à la femme orientale, cette expo dévoile un ensemble exceptionnel de 150 costumes et parures traditionnelles du Proche-Orient. Réalisée en bonne symbiose avec Hana Chidiac, responsable des collections Afrique du Nord et Proche-Orient du Musée du Quai Branly, elle débute avec un vêtement de petite fille, daté du XIIIe siècle et découvert lors de fouilles au Liban. Elle s’achève par un ensemble de cinq robes blanches, clin d’oeil du couturier aux tenues de mariées clôturant les défilés de mode. Entre ces deux extrêmes, vous verrez une sélection de robes syriennes, jordaniennes, bédouines et palestiniennes. Pour partie, cette sélection est directement issue du musée. Pour l’autre, elle provient de la collection privée de la Jordanienne Widad Kamel Kawar. L’exposition se présente comme un parcours subtil dans l’art des textiles de la broderie. Un voyage dans le quotidien du vêtement oriental et sa déclinaison ornementale jusqu’au sublime. Toutes les pièces proposées par Christian Lacroix témoignent d’une continuité des traditions et des savoir-faire dans un contexte social et politique qui a, pourtant, considérablement évolué ces derniers cent ans. Hommage aux femmes du Proche-Orient, la visite de l’expo est une déambulation poétique guidée par l’imaginaire de Christian Lacroix.

FRANCE-CULTURE-FASHION-MUSEUM-MIDEAST-LACROIX

En fait, au travers cette exposition, c’est, tout simplement, la grande constante créative de Christian Lacroix que vous retrouverez. Il la définit, d’ailleurs, fort bien, lui-même:  «J’oscillerai toujours, en maintenant le cap d’un fil d’Ariane mystérieux, entre la pureté des structures et l’ivresse des ornements. » On comprend l’allégresse qui a dû être la sienne lors de la sélection de ces magnifiques vêtements. Tous, je tiens à le souligner, sont l’œuvre de femmes simples bien étrangères au charivari parisien des défilés de mode mais dont le talent n’a guère à rougir de celui des maîtres de la Haute Couture parisienne.

A baroque designer in the Orient
The designer Christian Lacroix, whose vision of beauty has always been inspired by all things baroque, had the good idea to go and revisit the art of oriental clothing and embroidery in the last century. Since I have absolute faith in his judgement, I urge you to visit the exhibition entitled ‘Women in the Orient, as seen by Christian Lacroix’ at the Quai Branly Museum, from 8 February to 15 May 2011. This exhibition is a magnificent ode to the Eastern woman, with an exceptional collection of 150 traditional dresses and costumes from the Near East. Organised with Hana Chidiac, who is in charge of the North African and Near East collections at the museum, it begins with a little girl’s outfit, dating back to the 13th century and discovered during digs in the Lebanon, and finishes with an ensemble of five white dresses, which was the designer’s way of mirroring the wedding dresses that often close a fashion show. Between these two extremes, you will see a selection of Syrian, Jordanian, Bedouin and Palestinian dresses. Some of these dresses are owned by the museum and the rest come from the private collection of a Jordanian lady called Widad Kamel Kawar. The exhibition proposes a subtle journey into the art of textiles and embroidery, a journey into the everyday life of oriental clothing and its sublime ornamentation. All the pieces proposed by Christian Lacroix pay tribute to the continuity of traditions and know-how in a social and political context which has, for its part, changed considerably over the past hundred years. Tribute to the women of the Near East, a visit to this exhibition is a poetic stroll guided by the imagination of Christian Lacroix.
In fact, through this exhibition, it is quite simply the great creative constant of Christian Lacroix that you will find. He defines it very well himself: « I will always oscillate, while keeping to my course thanks to a mysterious Ariadne’s thread, between the purity of structures and the folly of ornament.” We can imagine how much he must have enjoyed the task of choosing these magnificent clothes. All of them, I would like to add, are the work of ordinary women far removed from the agitation of Parisian fashion shows but whose talent has nothing to envy of that of the masters of Parisian Haute Couture.

L’Orient des Femmes vu par Christian Lacroix
Musée du quai Branly
37 quai Branly
75007  PARIS
Tel: 01 56 61 71 72
Du mardi 8 février au dimanche 15 mai 2011

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *