Un pic-nic dimanche prochain ?

Avec cet été indien, je me disais qu’un pic-nic serait de bonne augure. En revanche, j’ai eu plus de mal pour trouver le lieu idéal pour partager ce moment. Il me fallait un lieu vert, loin de la circulation, avec une rivière (pour le mythe), dépaysant mais pas trop loin pour éviter les embouteillages. Je passe en revue les nombreux jardins de la capitale mais aucun ne correspond à mes critères (je vous accorde que je suis un peu difficile sur ce point). C’est alors que je me suis rappelé le très célèbre Pré Catelan. Plus souvent connu pour son restaurant, que je vous présenterai à l’occasion, le Pré Catelan est aussi un splendide havre de paix pour décompresser…

S’y promener est un réel plaisir : vous croiserez peut être un séquoia planté en 1872, ou un araucaria (arbre épineux et originaire du Chili) mais vous profiterez surtout des nombreux jardins à thème qui retracent les pièces majeures de Shakespeare. La flore, l’agencement, les citations… tout est là pour illustrer les œuvres du maitre.

picnicprecatelan

Après cette petite promenade, je vous recommande la pelouse centrale pour vous restaurer. Confortablement allongés, vous n’aurez qu’a profiter du silence tantôt brisé par le cri des enfants tantôt par le chant d’un oiseau mais qu’importe, vous êtes dans un lieu reposant.

Un peu d’histoire avant de vous quitter: on prête deux origines au pré Catelan. La première, et la plus plausible vient de Théophile Catelan, capitaine des chasses de Louis XIV. L’autre, plus romancée, vient de d’Arnault Catelan, un troubadour décédé alors qu’il apportait des présents à Philippe le Bel, de la part de Béatrice de Savoie.

Bref, j’ai regardé la météo des prochains jours, ça se gatte à partir de jeudi. Je ne sais pas si le pic-nic sera toujours possible le week end prochain mais une promenade dans ce lieu reste toujours un plaisir même par temps couvert. Peut être nous y croiserons nous ?

A picnic next Sunday?
With this Indian summer, I said to myself that a picnic would bode well. However, I had so much trouble finding the ideal spot to share this moment. I needed a green place, far from traffic, with a river (for the myth), exotic but not too far away, so as to avoid traffic jams. I perused numerous gardens in the capital, but none met my criteria (I admit that I am a bit fussy on this point). That’s when I remembered the very famous Pré Catelan. Most often known for its restaurant, which I will introduce you to some time, Pré Catelan is also a splendid haven of peace for unwinding.
Having a stroll there is a true pleasure: you will perhaps come across a sequoia planted in 1872, or an araucaria (a thorny tree originally from Chile), but you will especially enjoy the many themed gardens that recount  Shakespeare’s major plays. The plants, layout, quotations, etc. all illustrate the master’s works.
After this little walk, I recommend resting on the central lawn. Comfortably reclined, you can take in the silence, occasionally interrupted by birdsong or children’s shouts, but never mind, you are in a restful spot.
A bit of history before leaving you: two origins are attributed to Pré Catelan. The first, and most plausible, comes from Théophile Catelan, Louis XVI’s master huntsman. The other, more romanticised, comes from Arnault Catelan, a troubadour who died while carrying gifts for Philippe le Bel from Béatrice de Savoie.
Anyway, I checked the forecast for the next few days, and it will take a turn for the worse on Thursday. I don’t know whether the picnic will still be possible next weekend, but a walk here is always a pleasure, even when it’s overcast. Perhaps we’ll see each other there?

Le Pré Catelan
Bois de Boulogne
Voir accès

Didier MOINEL DELALANDE

Share

3 commentaires pour “Un pic-nic dimanche prochain ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.