Coup de Coeur Gastronomique : le steak de Kobé

Au sommet de la gastronomie, il y a la gastronomie française, évidemment avec la truffe ou le fois gras, mais aussi en dehors de l’Hexagone, un somptueux plat, peu connu en France, mais qui a ses lettres de noblesse pour le reste de l’humanité gourmande qui en raffole. Je veux parler du Steak de Kobé, de loin la viande la plus succulente et, accessoirement, … la plus chère du  monde !

Qu’est ce que le steak de Kobé. C’est une viande issue de vaches japonaises Wagyu (trois ans d’âge, ni plus, ni moins), qui sont soignées à la bière et traitées comme de vraies reines. Cela vaut, au bas mot, 100 euros pour 180 gr. Servi en assortiment de côte, de bavette et de filet, il est cuit en petites bouchées sur une plaque de métal chaude devant vous avec un art consommé. Et le résultat est tout simplement extraordinaire. Le parfum de cette viande, la perfection du moelleux, la finesse du goût à l’entrée en bouche, le somptueux jus qui tapisse le palais et retient longtemps ses saveurs.

Pour vous convaincre de cette expérience gastronomique inoubliable, je vous ai recherché quelques endroits (il n’y en a pas beaucoup !) où vous pouvez trouver du steak de Kobé. A Paris, on sert des pièces de Wagyu à la boucherie Couteau d’Argent à Asnières. Pour les restaurants, je vous recommande le  Kitchen Galerie, KGB, Chez Michel, l’Ami Jean, Kaiseki, Azabu, Hyatt, Le Miroir, Murano… On me signale, également, que l’on peut en déguster, depuis quelques mois, dans un restaurant de bonne tenue situé rue Chauveau Lagarde dans le 8ème arrondissement. Enfin, si vous avez le temps et le goût de cuisiner, voici la recette de steak de Kobé (en boulettes) intitulée Gyu Don et qui a mes faveurs. Ingrédients : 5 tasses de riz cuit et chaud / 300 g de bœuf dans l’entrecôte ou le filet / 1 gros oignon / 4 œufs. En sauce de cuisson : 1 tasse de sauce soja / 1 tasse d’eau / 1 tasse de Mirin (saké doux) / 5 cuillers à soupe de sucre. La préparation n’es pas très difficile. Couper la viande en petits morceaux. Couper l’oignon en tranches fines.  Battre les œufs dans un bol. Mélanger les ingrédients de la sauce dans une casserole. Chauffer doucement en tournant. Dans une poêle, disposer une couche de viande et d’oignon puis recouvrir de sauce. Porter à ébullition, verser l’œuf battu. Couvrir et terminer la cuisson à feu doux, l’œuf devant rester mollet. C’est tellement bon que je vous alerte sur les risques de tomber à la renverse en vous pâmant que, fichtre, jamais plus d’autre viande que ce steak de Kobé !

wagyu

Gastronomic gem: Kobé beef
At the summit of gastronomy, there is French gastronomy, of course, with truffle or fois gras, but also, outside of our land, there is a delicious dish, little known in France, but which has convinced the rest of the gourmet world which can’t get enough of it. I am talking about Kobé beef, by far the most succulent and, coincidentally, the most expensive meat in the world!
What is Kobé beef. It is a meat from Japanese Wagyu cows (of three years of age, no more, no less), which are provided with beer and treated like real queens. It costs at least 100 Euros for 180 gr. Served as rib, flank and tenderloin cuts, it is cooked in little chunks on a hot metal plate before your very eyes with consummate art. And the result is quite simply extraordinary. The fragrance of this meat, the perfection of the texture, the finesse of the taste as you put it in your mouth, the juices that spread across the palate and the lingering flavour.
To tempt you to try this unforgettable gastronomic experience, I have identified a few addresses (there are not many!) where you can find Kobé beef. In Paris, Wagyu cuts are proposed at the Couteau d’Argent Butcher’s in Asnières. For restaurants, I recommend the Kitchen Galerie, KGB, Chez Michel, l’Ami Jean, Kaiseki, Azabu, Hyatt, Le Miroir, Murano… I have also heard that a good restaurant in Rue Chauveau Lagarde in the 8th arrondissement has begun serving this delicacy in recent months. Finally, if you have the time and the desire to cook, here is a recipe for Kobé beef (in meatballs) called Gyu Don, which I really like. Ingredients: 5 cups of hot cooked rice / 300g of beef (rib or tenderloin) / 1 large onion / 4 eggs. For the cooking sauce: 1 cup of soy sauce / 1 cup of water / 1 cup of Mirin (mild sake) / 5 tablespoons of sugar. The preparation is not very difficult. Cut the meat into small pieces. Finely slice the onion. Beat the eggs in a bowl. Mix the ingredients for the sauce together in a saucepan. Heat gently while stirring. Put a layer of meat and onion in a frying pan and cover with sauce. Bring to the boil and add the beaten eggs. Cover and cook over a gentle heat, the egg should be slightly runny. It is so good that I should warn you of the risk of falling over backwards and promising that never again will you touch any meat other than Kobé beef!

Didier MOINEL DELALANDE

Share

3 commentaires pour “Coup de Coeur Gastronomique : le steak de Kobé

  1. En fait le boeuf de Kobé est interdit à l’exportation.La viande succulente que nous trouvons en France est principalement issue d’Australie.Les Australiens voulant savoir si la viande de Wagyu serait aussi bonne loin de Kobe…Bref ils ont …importé des Wagyu puis développé des cheptels et le résultat (pour avoir testé les deux avec Emmanuel) est comme tu dis est renversant!!Tout ça pour dire que nous connaissons un passionné de viande, Archibald qui à des arrivages d’excellente viande de Wagyu.Il livre à domicile son lingot avec soins,il prends le temps de parler de son produit et surtout de donner les meilleurs conseils pour le préparer.Si tu veux préparer un bon petit diner à Charlotte je te donne son numéro.Belle rencontre et excellente dégustation en perspective.Je vous embrasse tout les deux.A très bientôt.Elo

  2. Bonjour Elodie,
    Merci pour ces précisions complémentaires, je ne savais pas que le Wagyu était interdit à l’exportation…. Il est fort possible que je te demande son numéro.
    Je t’embrasse et à la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *