Des potagers sur les toits de Paris

Alors que nous avions évoqué l’existence de ruches sur les toits parisiens, c’est probablement les potagers qui vont désormais fleurir nos terrasses et autres balcons.

potagertoit

L’initiative incombe à deux ingénieurs et à une équipe de l’INRA qui ont transformé les toits de l’école AgroParisTech en jardin. Comme l’explique Nicolas Bel, « Pour l’instant, c’est de la recherche pure, mais si son intérêt se confirme, alors les résultats seront mis à la disposition de tous ceux qui sont intéressés », le but est la recherche scientifique mais l’expérience « d’agriculture urbaine »  a déjà séduit des architectes et la Mairie de Paris.

Ce concept de jardins sur les toits d’immeuble nous vient d’outre atlantique. New-York et Montréal sont des villes pionnières en la matière. L’entreprise québécoise Les Fermes Lufa a même poussé le concept jusqu’à la création d’une gigantesque « ferme urbaine » de 3 000 m2.

Mettez de côté vos épluchures de légumes, elles vous serviront prochainement de compost pour votre parcelle de potager !

Kitchen gardens on Parisian rooftops:
Whereas we had previously talked about the beehives located on Parisian rooftops, from now on we should be able to spot kitchen gardens brightening up our terraces and balconies.
It stems from an initiative by two engineers and a team at the INRA (French National Institute for Agricultural Research) who have transformed the rooftop of the AgroParisTech School into a garden.  As Nicolas Bel explains, « For the moment, this is purely for research purposes, but if there is a clear interest, the findings will be made available to anyone interested »: it has been created for scientific research, but the « urban agriculture » experience has already proved popular with architects and the Paris City Council.
This concept of roof gardens comes from across the Atlantic. New York and Montreal are pioneer cities in this field. The Quebec based company, Les Fermes Lufa, has taken the concept even further by creating a gigantic “urban farm” stretching over 3, 000 sq m.
Don’t throw away your vegetable peelings; soon you will be able to use them as compost for your kitchen garden!

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *