Vacheron Constantin

vacheron2Cela faisait longtemps que nous n’avions pas décrypté ensemble une grande, une belle marque de luxe. Aujourd’hui je vais me pencher sur Vacheron Constantin, dont j’ai eu l’extrème plaisir et honneur de visiter la manufactureen juin 2012, qui rentre assez largement dans le top 3 des fabriquants de montres de luxe. En effet, il s’agit de la plus ancienne des marques suisses, et la première à avoir reçu le poinçon de Genève, en 1901.

Quelques décennies après la création de la marque au XVIII siècle (1755), le fondateur invente la première « complication horlogère », terme technique qui désigne un mécanisme qui permet à une montre d’afficher autre chose que les heures, les minutes et les secondes. Fort de son succès, M. Vacheron ne se contente pas de survivre à la révolution française, mais s’associe à un marchand italien du nom de Constantin, afin de se soulager des obligations commerciales et de pouvoir entièrement se consacrer à la manufacture. La marque devient donc Vacheron-Constantin.

vacheron3A partir de 1877, la croix de Malte devient le logo de l’entreprise, en référence à une pièce interne du mécanisme qui y ressemble beaucoup. Ce logo est toujours celui de l’entreprise. Mais la maison subira des moments difficiles, comme la grande dépression ainsi la seconde guerre mondiale. Elle subsistera, parfois avec difficulté, grâce notamment à Michel Constantin, qui fut le premier dirigeant de l’entreprise issu de la famille Constantin. Ensuite l’entreprise changera de mains, mais sans effet négatif sur ses ventes, qui auront tendance à redécoller à partir des années 70. D’ailleurs les maitres horlogers de la maison produiront, en 1979, la montre la plus chère du monde pour son époque. Elle nécessitera une quantité de moyens et de temps telle que sa valeur de vente fut de 5 millions de dollars, et elle est aujourd’hui estimée à une valeur de 11 millions d’euros.

Il y a cependant un trait assez important dans cette maison, qui, à mon sens, créé une véritable démarcation par rapport aux autres marques de luxe du même acabit, c’est une forme de sens culturel subtil et fin, qui ne nuit pas du tout au standing des objets produits, et semble suggérer un certain sens de l’humour parfois. Pour commencer vous pourrez voir sur le site internet de la marque différents goodies, comme par exemple une montre numérique à faire tourner sur votre ordinateur en fond d’écran. Sinon vous pourrez découvrir des collections très atypiques, appelés les masques, qui place un masque typique d’un pays (Congo, Chine, Indonésie) en lieu et place des aiguilles usuelles, pour donner un porteur un
style qui oscille entre mysticisme et piraterie. A admirer.

vacheron4

Vacheron Constantin, excellence on your wrist
It has been a while since we have perused a major luxury brand together.Today, I’m going to take a look at Vacheron Constantin, I have had the extreme pleasure and honor of visiting the factory in June 2012, which falls squarely among the top three luxury watchmakers in the world. This is the oldest of the Swiss brands, and the first to have received the « Poinçon de Genève » hallmark, in 1901.
A few decades after the creation of the brand in the 18th century, the founder invented the first « horological complication », a technical term referring to the mechanism which enables a watch to display something other than hours, minutes and seconds. Vacheron wasn’t happy with simply surviving the French Revolution, and based on the success of this development, joined forces with an Italian merchant called Constantin, in order to ease his commercial debts and be able to devote himself entirely to manufacturing. The brand thus became Vacheron-Constantin.
From 1877, the Maltese Cross became the company’s logo, in reference to an internal piece of the mechanism which greatly resembles it. It remains the company’s logo to this day. The brand was, however, to experience some hard times, such as the Great Depression and the Second World War. It survived, sometimes with difficulty, thanks in particular to Michel Constantin, who was the first company manager from the Constantin Family. The company then changed hands, but without any negative impact on sales, which took off once again in the 1970s. In 1979, the master watchmakers produced the most expensive watch in the world, at the time. It required so much time and so many resources that its sale value was 5 million dollars which, in today’s terms, would have a value of 11 million euros.
One of the most significant traits of this company which, in my opinion, really differentiates it from other luxury brands in the same vein, is a subtle and refined hint of cultural meaning. This in no way detracts from the prestige of the objects produced, and sometimes appears to suggest a certain sense of humour. For a start, on the company’s website you can find different goodies, such as the digital watch which can be used as a screen saver. Additionally, you can discover their highly unusual collections, called « Les Masques ». They feature a traditional mask from a country (the Congo, China, Indonesia) instead of the usual watch hands, lending the wearer a style that fluctuates between mysticism and piracy, and are very appealing. 

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.