Douce Expiation

chapelleexpiatoireJe voudrais vous dire quelques mots d’un remarquable et méconnu monument de la Capitale que j’ai le plaisir de voir depuis les fenêtres de mon bureau. Discrète et chargée d’une terrible page de l’Histoire de France, il s’agit de la Chapelle expiatoire qui est située au 29 rue Pasquier à l’emplacement de l’ancien cimetière de la Madeleine. C’est là qu’avaient été provisoirement inhumés les corps de Louis XVI et de Marie-Antoinette avant leur transfert à la basilique Saint-Denis. Louis XVIII avait fait élever cette chapelle en mémoire de ses aïeux (l’adjectif « expiatoire » ne fut jamais employé officiellement). Une messe continue, d’ailleurs, d’y être célébrée, chaque année, pour le repos des souverains décapités. Chateaubriand considérait la chapelle comme « le monument le plus remarquable de Paris » Elle illustre bien, en tout cas, le meilleur de l’architecture française du XIX siècle. Les spécialistes la considèrent comme l’édifice religieux le plus original de l’époque. Sa sérénité reflète l’image funéraire et la simplicité du décor laisse les visiteurs sans voix. La mienne, en tout cas, qui aime, aussi, ce lieu pour son élégance intégrée à l’environnement haussmannien et pour sa quiétude isolée du brouhaha alentour. Les habitants du quartier ne s’y trompent d’ailleurs pas, profitant des jardins pour y déjeuner au soleil.

L’entrée de la chapelle présente un porche orné de quatre colonnes doriques. L’intérieur est tout simplement magnifique avec ses voûtes adoucies par un éclairage naturel. Le vestibule, en forme de tombeau antique, communique avec les portiques, composés, chacun, de neuf arcades voûtées. Deux escaliers conduisent à la crypte voûtée ou s’élève l’autel en forme de tombeau. Ce dernier a été édifié au-dessus de l’endroit même où reposèrent les restes de Louis XVI. L’édifice abrite, enfin, deux superbes groupes sculptés « Louis XVI auquel un ange montre le ciel » et « Marie Antoinette soutenue par la religion ». Bon, tout cela n’est pas très gai mais, que voulez-vous, la beauté se niche parfois dans le tragique que les ans finissent par apaiser en une douce mélancolie… fort reposante en ces temps d’agitation urbaine parfois inconsidérée.

Si vous voulez visiter ce lieu méconnu, profitez du concert donné à l’occasion du 240éme anniversaire du mariage de l’archiduchesse Marie-Antoinette avec le dauphin Louis, futur Louis XVI. Il aura lieu le 12 juin prochain à 15h30 autour d’un programme varié les musiques préférées de Marie-Antoinette et sera précédé d’une visite guidée du monument à 14h30.

Sweet Expiation
I would like to say a few words about a remarkable and little-known Parisian monument that I am fortunate enough to see through the windows of my office. This discreet edifice built in memory of a terrible page in the History of France is the Chapelle expiatoire (Expiatory chapel) situated at 29 rue Pasquier on the grounds of the former Madeleine Cemetery. It is there that the bodies of Louis XVI and Marie-Antoinette were temporarily buried before being transferred to the Basilica of Saint-Denis. Louis XVIII had this chapel built in memory of his ancestors (the adjective ‘expiatory’ was never officially used). A mass is still celebrated here every year in memory of the decapitated sovereigns. Chateaubriand considered the chapel to be ‘the most remarkable monument in Paris’. In any case it is a good illustration of the best of 19th century French architecture. Specialists consider it to be the most original religious edifice of the era. Its serenity reflects the funereal image and the simplicity of the decoration leaves visitors speechless. That is the case for me, anyway, since I also like this place for its elegance, the way it fits into the environment and its tranquillity insulated from the surrounding noise. The neighbouring inhabitants have noted this since they often come to the gardens to picnic in the sun.
The entrance to the chapel is a portico with four Doric columns. The interior is quite simply magnificent with its vaults softened by natural lighting. The vestibule, shaped like an ancient tomb, is linked to the porticos, each made up of nine vaulted arcades. Two staircases lead to the vaulted crypt which contains a tomb-shaped altar, which was built on the very spot where the royal remains were found. Finally the chapel contains two superb sculptures ‘Louis XVI Called to Immortality, Sustained by an Angel’ and ‘Marie Antoinette Sustained by Religion’. All this is not very joyful but what can I say, beauty is sometimes found in tragedy that the passage of time ends up smoothing into a gentle melancholy… which is very restful in these times of sometimes thoughtless urban agitation.
If you wish to visit this little-known monument, take advantage of the concert given for the occasion of the 240th anniversary of the wedding of the Archduchess Marie-Antoinette with the dauphin Louis, future Louis XVI. It will take place on the 12th of June this year at 3.30pm as part of a varied programme featuring Marie-Antoinette’s favourite music and will be preceded by a guided tour of the monument at 2.30pm.

Chapelle expiatoire
29, rue Pasquier
75008 Paris
Tel : 01 44 32 18 00
Ouvert les jeudis, vendredis et samedis de 13h à 17h
Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre et 25 décembre
Entrée du concert sur réservation uniquement (nombre de place limité)
Tél 01.44.32.18.00 (réservation ouverte à partir du 10 mai 2010).
Tarif plein : visite guidée et concert, 14 €

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Un commentaire pour “Douce Expiation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.