La Fondation LVMH

Je vous avais évoqué dans un précédent article la fondation Louis Vuitton au cœur du Jardin d’Acclimatation. Elle était alors en construction et avait fait l’objet de plusieurs critiques, notamment de la part d’une association qui l’accusait de défigurer le jardin. LVMH avait cependant obtenu l’autorisation de poursuivre la construction de l’édifice. La Fondation a ainsi ouvert au public fin octobre 2014 pour la grande joie des visiteurs, souvent enthousiastes sur les prouesses architecturales réalisées par Franck Gehry. Près de trois mois après l’ouverture, où en est le projet si cher à Bernard Arnault ?

(c) BERTRAND GUAY / AFP
(c) BERTRAND GUAY / AFP

On pouvait au mois de décembre être un peu frappé par l’aspect coquille vide de l’édifice qui contrastait avec la magnificence du bâtiment, cependant, la Fondation dévoile peu à peu au public quelques pièces de son impressionnante collection. On peut d’ores et déjà admirer des œuvres de Wolfgang Tillmans, Isa Genzken, Ed Atkins, Annette Messager, Maurizio Cattelan, Alberto Giacometti, Thomas Schütte, Mona Hatoum ou encore Giuseppe Penone.

(c) Guy Boyer
(c) Guy Boyer

D’autre part, deux expositions sont en cours. La première dure jusqu’au 23 février 2015 et est consacrée à l’artiste islandais Oliafur Eliasson.

Map for unthought thoughts d’Olafur Eliasson, présenté à l’exposition « Olafur Eliasson. Contact », Fondation Louis Vuitton, Paris, 2014 (©Guy Boyer).
Map for unthought thoughts d’Olafur Eliasson, présenté à l’exposition « Olafur Eliasson. Contact », Fondation Louis Vuitton, Paris, 2014 (©Guy Boyer).

Les œuvres conçues spécifiquement pour la Fondation rappellent une suite d’événements pouvant survenir au cours d’un voyage. On se meut au milieu de vastes installations et d’une chorégraphie de lumière, de couleurs et de formes savamment orchestrée. L’artiste explique son exposition de la manière suivante : « cette exposition s’attache à ce qui se situe en bordure de nos sens et de notre connaissance, de notre imagination et de nos attentes. Je m’intéresse à l’horizon, qui pour chacun de nous, sépare le connu de l’inconnu ». L’autre exposition s’achèvera le 16 mars 2015 et est consacrée à Frank Gehry, le génial architecte du bâtiment. Elle revient sur les différentes phases de sa conception et de sa réalisation. Une excellente manière de se plonger son architecture et de bien comprendre sa construction.

Enfin, plusieurs événements musicaux sont organisés comme la Classe d’Excellence de Violoncelle sous la direction de Gauthier Capuçon destinée à six jeunes violoncellistes de talents et ouvert au public les 8 et 9 février 2015. Autre événement programmé le 27 février prochain, un récital de violon de Tedi Papavrami qui interprétera les 6 sonates et partitas de Bach.

La programmation n’est donc pas encore trop chargée. Vous trouverez probablement votre bonheur dans les différentes propositions que je viens d’évoquer. Je suivrai d’ailleurs avec beaucoup d’intérêt la manière dont la Fondation va évoluer et comment elle va continuer de nous surprendre.

The Louis Vuitton Foundation
In a previous article, I mentioned the Louis Vuitton Foundation inside the Jardin d’Acclimatation. At the time, it was being built and had received several complaints, including criticism by one association which accused it of disfiguring the gardens. Nonetheless, LVMH received authorisation to continue building the centre.
The Foundation was opened to the public at the end of October 2014 to the delight of visitors, for whom Frank Gehry’s spectacular architecture is a sight to behold. So, three months after opening, what does the building dreamt up by Bernard Arnault have to offer?
After the initial disappointment of the interior’s “empty shell” feeling in comparison to the magnificent exterior, the Foundation is gradually sharing pieces from its impressive collection with the public. You can already admire work by Wolfgang Tillmans, Isa Genzken, Ed Atkins, Annette Messager, Maurizio Cattelan, Alberto Giacometti, Thomas Schütte, Mona Hatoum and Giuseppe Penone.
There are also two exhibitions currently open for viewing. The first runs until 23 February 2015 and is devoted to Icelandic artist Oliafur Eliasson. The pieces, conceived specially for the foundation, evoke a series of events which might take place during a journey. Visitors move through vast installations and a skilfully orchestrated choreography of light, colours and shapes. The artist explains his exhibition as follows: “this exhibition deals with that which is found at the edge of our senses and our consciousness, our imagination and our expectations. I am interested in the horizon which, for each one of us, separates known from unknown.” The other exhibition, open until 16 March 2015, is devoted to Frank Gehry and revisits the different phases of the building’s conception and construction. An excellent way to really get inside its architecture and understand this kind of creation a little better.
Lastly, the Foundation has organised several musical events, including a Classe d’Excellence de Violoncelle directed by Gauthier Capuçon. The class will welcome six talented young cellists, who will give public performances on 8 and 9 February 2015. Another event is scheduled for 27 February: a violin recital by Tedi Papavrami, who will play Bach’s six sonatas and partitas.
Although the programme is not yet very busy, you should find something that tickles your fancy in the suggestions I have made. I look forward with great interest to following the Foundation’s evolution and discovering what surprises it will have in store for us next.

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.