Le pont d’Austerlitz

Il fut ouvert à la circulation en 1807, il s’agit d’un des tout premiers ponts construits en métal à Paris avec la passerelle des Arts.

XVIIIème siècle
On parlait déjà de la construction d’un pont à cet endroit au XVIIIème siècle, notamment en raison de l’insuffisance du trafic de bacs pour relier le quartier de la Bastille et celui du Jardin Royal des plantes médicinales (actuel jardin des plantes). Plusieurs projets furent d’ailleurs proposés vers 1780 pour des ouvrages en bois ; ils furent tous refusés. L’un des « démolisseurs » de la Bastille proposa même d’édifier un pont de la liberté à cet endroit.

Le pont d’Austerlitz au XIXe siècle.

XIXème siècle
Sous Napoléon, une loi de 1801 décide de la construction de deux nouveaux ponts et deux nouvelles passerelles, dont le pont d’Austerlitz : «Au nom du peuple français, Bonaparte, premier Consul, proclame loi de la République le décret suivant rendu par le Corps-Législatif, le 24 ventôse an IX, conformément à la proposition faite par le Gouvernement, le 18 dudit mois, communiquée au Tribunat le lendemain. Art. 1er: Il sera établi trois ponts à Paris, sur la Seine: Le premier entre le Jardin des Plantes et l’Arsenal [pont d’Austerlitz]; le deuxième, entre les îles de la Cité et de la Fraternité [pont de la Cité]; le troisième, pour le passage à pied entre le Louvre et le quai des Quatre-Nations [Pont des Arts]…. »
Il est dessiné par Beckey de Beaupré et réalisé par Corneille Lamandé. Long de 174 m, large de 13, il compte 5 arches avec des arceaux de fonte. Pour limiter les effets des vibrations, les arches reposent sur des coussinets métalliques. Comme le pont de Bercy, il est soumis à un droit de péage supprimé en 1848
Le nom est changé sous la restauration (entre 1814 et 1830) en pont du Jardin du Roi pour ne pas indisposer les nouveaux alliés prussiens et russes en leur rappelant de mauvais souvenirs.
Après que l’ouvrage ait retrouvé son nom d’origine, sa rénovation devenue nécessaire est entreprise dans les années 1850 sous le Baron Haussmann. Les piles existantes sont réutilisées et renforcées.
Devant l’augmentation incessante de la circulation, les voûtes du pont sont élargies en 1885, les nouvelles voûtes étant symétriquement juxtaposées aux anciennes. Les parapets en fonte remplacés par des parapets en pierre.

Pont d’Austerlitz vue depuis la rive Gauche

XXème siècle
Les premières troupes à entrer dans Paris en 1944 faisaient partie de la première compagnie de Leclerc, sous le commandement du capitaine Raymond Dronne. C’est par le pont d’Austerlitz que les blindés de la compagnie passèrent pour accéder à la place de l’hôtel de ville le dans la soirée du 24 août 1944 en provenance de la place d’Italie.
Le pont mesure 174 m pour une largeur de 30 m. La longueur maximale d’une travée est de 32 m.

Pont d’Austerlitz:
Open to traffic in 1807, this is one of the very first metal bridges built in Paris, along with the Passerelle des Arts.
18th century
There was already talk about building a bridge on this site in the 18th century, particularly because of the lack of ferry crossings linking the Bastille quarter to that of the Jardin Royal des Plantes Médicinales (now the Jardin des Plantes). Several plans were put forward around 1780 for wooden structures which were all refused. One of the demolishers of the Bastille even suggested building a bridge of freedom on this site.
19th century
Under Napoleon, a law of 1801 confirmed the construction of two new bridges and two new pedestrian bridges, including the Pont d’Austerlitz: ‘In the name of the French people, Bonaparte, First Consul of the republic, proclaims the following decree made by the legislative body on this, the 24 ventôse year IX, in line with the proposal made by the Government on the 18th of this month, communicated to the Tribunal the next day. Art. 1: Three bridges will be built over the Seine in Paris: The first between the Jardin des Plantes and l’Arsenal [the Pont d’Austerlitz]; the second between the Île de la Cité and the Île de la Fraternité [Pont de la Cité]; the third for pedestrians between the Louvre and the Quai des Quatre-Nations [Pont des Arts]… ‘
It was designed by Beckey de Beaupré and created by Corneille Lamandé. Extending over 174m in length and measuring 13m wide, it consists of five cast iron arches. To limit the effect of vibrations, the arches rest on metal pads. Like the Pont de Bercy, it was originally a toll bridge, although the toll was abolished in 1848.
The name was changed under the Restoration (between 1814 and 1830) to the Pont du Jardin du Roi, to appease the country’s new Prussian and Russian allies by not reminding them of the battle after which it was named.
After the structure regained its original name, it needed renovation and work began in the 1850s under Baron Haussmann. The existing pillars were reused and strengthened.
Faced with the ever increasing traffic, the vaults of the bridge were widened in 1885, the new vaults being symmetrically juxtaposed to the old ones. The cast iron parapets were replaced with stone parapets.
20th century
The first troops to enter Paris in 1944 belonged to the first company of General Leclerc, under the command of Captain Raymond Dronne. The company’s armoured tanks went from the Place de l’Italie over the Pont d’Austerlitz to the Place de l’Hôtel de Ville on the night of 24 August 1944.
The bridge measures 174m long and 30m wide. The biggest span is 32m long.

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *