Le pont Marie et le pont Louis-Philippe

Je reviens rapidement sur mes pas pour vous parler des deux ponts qui longent l’île Saint Louis côté Rive Gauche : le Pont Marie et le Pont Louis-Philippe.

Pont_Marie
Vue du Pont Marie depuis la Seine

Le Pont Marie

La première pierre du Pont Marie sera posée par le tout jeune Louis XIII en compagnie de sa mère Marie de Médicis le 11 octobre 1614. L’objectif est de désenclaver l’Île Saint-Louis réputée à l’époque comme quasi-désertique. Elle servait alors à faire paître le bétail. Elle accueillait également quelques lavandières et pêcheurs. Le projet est confié à l’architecte Christophe Marie. Suite à quelques tracas, le projet est achevé en 1635 (soit 21 ans après la pose de la première pierre) sans qu’aucune maison n’ait été construite sur le pont. Long de 92 m environ entre les culées, large de 22,60, avec une chaussée pavée de 14,60 m et 2 trottoirs de 4 m, le pont Marie appartient à la catégorie des ouvrages en maçonnerie de style classique. Il compte cinq arches en plein cintre – aux ouvertures variant de 14 à 18 m – fondées sur des pieux en bois.
Restauré entre 1850 et 1851, classé monument historique en 1887, il conserve son apparence d’origine. Une tradition veut que les amoureux lui vouent un culte particulier et jettent dans l’eau à partir de son parapet des bijoux plus ou moins coûteux pour s’attirer les bonnes grâces du destin et obtenir la pérennité de leurs sentiments.

Le Pont Louis-Philippe 

Vue du pont Louis-Philippe depuis l’Île de la Cité
Vue du pont Louis-Philippe depuis l’Île de la Cité

La première pierre est posée par Louis-Philippe en 1833 à l’occasion des festivités organisées pour son accession au trône. L’ouvrage est construit en partie selon la technique des ponts suspendus (voir également l’article sur le pont d’Arcole). Le pont est ouvert à la circulation le 26 juillet 1834. Endommagé lors de la Révolution de 1848, l’ouvrage est remplacé par un édifice en pierre ouvert le 15 août 1862, restauré entre 1996 et 1997. Pour les fondations on s’inspire des techniques récemment utilisées sur les chantiers du pont Saint-Michel (1857), du pont de Solferino (1858) et du pont-au-change (1859). La forme elliptique des arches est empruntée à celles du pont de Bercy et du pont-au-change. Les deux piles de 4 m de large reposent sur un massif de béton coulé.

Pont Marie and Pont Louis-Philippe
Going back to what I was talking about earlier, I wanted to tell you about the two bridges along the Left Bank of the Ile Saint Louis: the Pont Marie and the Point Louis-Philippe.
Le Pont Marie
The foundation stone for the Pont Marie was laid by a very young Louis XIII accompanied by his mother Marie de Médicis on 11 October 1614. The aim was to open up the Ile Saint Louis, which was considered a virtual wasteland at the time. It was used as pastureland for livestock, and by a few washerwomen and fishermen. The bridge was designed by the architect Christophe Marie. After a series of setbacks, the project was finally completed in 1635 (in other words, 21 years after the first stone was laid) and no houses had been built on the bridge. Spanning around 92 metres between the abutment piers and 22.6 metres wide with a 14.6-metre paved road and two 4-metre pavements, Pont Marie is a classical-style masonry structure. It has five semicircular arches – with spans between 14 and 18 metres – standing on wooden piles.
It was restored between 1850 and 1851, became a listed historic monument in 1887 and has kept its original appearance. Tradition holds that lovers must throw a piece of jewellery, expensive or otherwise, from its parapet into the water to attract the favours of destiny and ensure everlasting love.
Le Pont Louis-Philippe
The foundation stone was laid by Louis-Philippe in 1833 during the celebrations to mark his accession to the throne. The bridge was built in part using the techniques of suspension bridges (see the article on the Pont d’Arcole). The bridge was opened to traffic on 26th July 1834. Damaged during the 1848 Revolution, it was replaced by a stone structure that was opened on 15th August 1862 and was restored in 1996 and 1997.
The foundations were built based on techniques that had recently been used to build the Pont Saint-Michel (1857), the Pont de Solferino (1858) and the Pont-au-Change (1859). The elliptical shape of the arches is taken from the arches on the Pont de Bercy and the Pont-au-Change. The two 4-metre-wide piles stand on a block of cast concrete.

Didier MOINEL DELALANDE

Share

2 commentaires pour “Le pont Marie et le pont Louis-Philippe

    1. Je vous remercie de votre commentaire et de votre « bon coup d’oeil » effectivement une erreur c’est glissée dans le choix de la photo… cela est corrigé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *