Osiris, mystères engloutis d’Égypte à l’Institut du Monde Arabe

L’Institut du Monde Arabe propose en ce moment une remarquable exposition consacrée aux mystères d’Osiris : des cérémonies religieuses qui célébraient l’un des mythes les plus populaires de l’Ancienne Egypte. Un mythe qui eut également d’importantes répercussions dans toute la Méditerranée.

osiris

Le mythe d’Osiris : Osiris est le fils aîné de la Terre (Geb) et du Ciel (Nout). Il règne sur l’Egypte avec Isis, sa sœur et épouse. Inventeur de l’agriculture, de l’élevage et de la religion, c’est un roi juste, adoré et reconnu. Il est fidèlement secondé par son épouse qui inculque au peuple d’Egypte la fabrication du pain, des vêtements et leur enseigne la magie. Son frère Seth, Dieu de l’Océan, le jalouse et complote contre lui lors d’un banquet divin. A l’aide d’un stratagème, il assassine son frère en le noyant dans le Nil. Pour empêcher Isis de le ramener à la vie, il découpe Osiris en 14 morceaux qu’il sème aux quatre coins du monde. Isis récupère avec l’aide de sa sœur Nephtys (épouse de Seth) et quelques dieux fidèles, les morceaux de son défunt mari. Elle recompose le puzzle à l’aide de procédés de momification et arrive à le ressusciter par la magie, le temps de s’unir avec lui. De cette union, naîtra le Dieu Horus qui, au terme d’une vie de combat contre son oncle Seth, finira par l’emporter et deviendra le premier pharaon d’Egypte. Osiris, quant à lui, gagne le monde de l’Au-delà dont il devient le souverain et le juge suprême des lois de Maât, déesse de l’ordre, de la solidarité, de l’équilibre du monde, de l’équité, de la paix, de la vérité et de la justice.

L’exposition :  divisée en trois parties, l’exposition rassemble des pièces des plus grands musées d’Egypte et les vestiges sous-marins des villes de Thônis- Héracléion et Canope submergées depuis le VIIIème siècle retrouvées par l’archéologue Franck Goddio et son équipe. Un important chantier de fouilles sous-marines dure depuis plus de 20 ans au large d’Alexandrie. Certaines stèles retrouvées sous les eaux ont permis de reconstituer les cérémonies religieuses célébrant le mystère raconté ci-dessus. En effet, ces deux villes étaient d’anciens sanctuaires consacrés à Osiris, et d’importants centres religieux de l’Egypte. Chaque année, les mystères d’Osiris étaient célébrés en grande pompe dans ces lieux sacrés. Avec les statues des dieux et autres divinités, plusieurs objets remarquables du quotidien utilisés lors des cérémonies sont également exposés (amulette, mobilier, objets du culte…).

osiris 2
(c) Paris et vous

Mon avis : en plus de la qualité de ces beaux objets d’arts, l’exposition, remarquablement organisée et documentée, arrive avec brio à faire revivre la démesure des cérémonies qui se tenaient en ces lieux. Les deux villes étaient également au carrefour des mondes grec, romain et égyptien, les influences croisées de ces civilisations (mode de vie, mythologie, organisation politique) sont développées d’une manière très intéressante.
Des vidéos très instructives expliquent également le travail formidable accompli par Franck Goddio et son équipe. Travail qui continue encore aujourd’hui et continue de révéler des secrets conservés dans les flots depuis des centaines d’années.

Osiris, the sunken mysteries of Egypt
The Institut du Monde Arabe (Arab World Institute) is currently running an exhibition on the Osiris mysteries: religious ceremonies that celebrate one of the most popular myths of Ancient Egypt. It was a myth that resonated strongly throughout the whole of the Mediterranean. The Myth of Osiris : Osiris was the eldest son of the earth-god Geb and the sun-goddess Nut. He reigned over Egypt with Isis, his sister and wife. He invented agriculture, animal husbandry and religion and was a just king who was adored and widely recognised by the people. He ruled with the faithful support of his wife who imparted bread-making and dressmaking skills to the Egyptian people and also taught them magic. Osiris’ brother Seth, god of the Ocean, was jealous and plotted to kill him at a banquet of the gods. Seth tricked Osiris and murdered him by drowning him in the Nile. To prevent Isis from bringing Osiris back to life, Seth cut him into 14 pieces that he scattered to the four winds. With the help of her sister, Nephthys, and several loyal gods, Isis recovered the pieces of her dead husband. Using mummification techniques, she put the pieces back together and magically resuscitated Osiris just long enough for the couple to be reunited. The god Horus was born from this union. After a lifetime spent fighting his Uncle Seth, Horus emerged victorious and became the first Pharaoh of Egypt. As for Osiris, he journeyed to the underworld where he became sovereign and supreme judge of the laws of Maat, goddess of truth, balance, order, law, morality and justice.
The exhibition : the exhibition is divided into three parts. It has objects from leading museums in Egypt and underwater remains retrieved by archaeologist Franck Goddio and his team from the cities of Thonis-Heracleion and Canopus, submerged under the sea since the 8th century. The remains were found during a major underwater archaeological dig off the coast of Alexandria that lasted twenty years. The religious ceremonies held to celebrate the aforementioned mysteries have been reconstructed thanks to some of the steles retrieved from the sea. The two cities were once Osiris sanctuaries and important religious centres in Egypt. The mysteries of Osiris were celebrated with great pomp and ceremony every year at these sacred sites. Along with the statues of gods and other divinities, many amazing daily objects (amulets, furnishings, objects of worship and others) used during the ceremonies are on display at the exhibition.
My Opinion : quite apart from the sheer quality of the beautiful objects of art on display here, the exhibition itself is extremely well organised, has excellent documentation and does a superb job bringing to life the lavish extravagance of the religious ceremonies that once took place in Thonis-Heracleion and Canopus. The two cities stood on the crossroads of the Greek, Roman and Egyptian worlds and their lifestyles, myths and political structures were influenced by all three civilisations, all of which is explained in a very interesting way in the exhibition. Highly informative videos explain the incredible work done by Franck Goddio and his team. Work that continues to this day and is still uncovering secrets that have remained hidden beneath the waves for hundreds of years.

Didier MOINEL DELALANDE

Osiris, mystères engloutis d’Égypte
Du 8 septembre 2015 au 31 janvier 2016
Institut du Monde Arabe
1 Rue des Fossés Saint-Bernard
75005
Paris

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.