Le Douanier Rousseau. L’innocence archaïque

Une très belle exposition est à découvrir au Musée d’Orsay jusqu’au 17 juillet sur le Douanier Rousseau. Un peintre  singulier dont tout le monde a entendu au moins une fois le curieux pseudonyme qui lui fut octroyé par son ami Alfred Jarry. Les formes sont simples, plates, les couleurs sont vives, le dessin est franc, les perspectives quasiment inexistantes ! Certains critiques qualifieront d’ailleurs son style de naïf, voire d’enfantin. Beaucoup de grands maîtres du XXème siècle puisèrent pourtant directement leurs inspirations dans ses motifs, son style et ses sujets. Tout au long de cette exposition, ses œuvres dialoguent d’ailleurs avec les tableaux… Lire la suite

Le Mathurin se met à l’heure du numérique !

Comme j’ai coutume de le répéter (voir par exemple mes différentes interventions ici ou là), l’hôtellerie doit sans cesse se réinventer sous peine de disparaître devant une concurrence toujours plus grande. Je vois l’hôtel, en plus d’être un lieu d’accueil où le client est roi, comme un lieu convivial, de rencontre, de culture, d’exposition. Un autre aspect qu’un hôtelier ne doit pas négliger est celui du numérique et du digital. D’abord pour tenir la route face aux nouveaux acteurs incontournables, ensuite car ce secteur offre de belles possibilités. Le cabinet Deloitte a bien synthétisé ces nouveaux besoins dans une de… Lire la suite

Fresque : Square des Deux-Nèthes

Pour la première fresque de cette rubrique, je vous emmène dans le XVIIème arrondissement au square des Deux-Nèthes. Depuis 2011, une belle fresque de l’Abbé Pierre réalisée par JonOne y accueille les visiteurs. Quatre ans après la disparition d’une des personnalités préférées des français, la Mairie de Paris et la Fondation qu’il a crée ont voulu lui rendre hommage. Ils ont donc fait appel à JonOne qui a fait le choix de réinterpréter l’appel du 1er février 1954 de l’Abbé Pierre, en écrivant en graphes le texte de manière à faire apparaître sous forme de pochoir son portrait. Proche de… Lire la suite

Le restaurant Louis 16

Au 47 rue des Mathurins, je vous suggère un bon restaurant qui porte le nom d’un de nos souverains au destin tragique : le Louis 16. Vous pouvez y savourer un bon repas pour un prix correct. Privilégiez le menu déjeuner et dîner à partir de 23 euros chacun (fait rare) à la carte. En effet, certains produits pris individuellement ont un coût assez élevé. Ambiance de bistrot chic et décontracté où on peut déguster une bonne cuisine française. Pas de plats inoubliables mais typiques de la gastronomie française. La patronne vous accueille toujours avec le sourire et met un point… Lire la suite

L’Opéra Garnier

Tout le monde a en tête cette magnifique perspective depuis l’avenue de l’Opéra sur l’Opéra Garnier, l’un des monuments les plus emblématiques de Paris. Comment, par ailleurs, rester de marbre en contemplant le superbe plafond peint par Chagall ? A quelques encablures de l’hôtel, Garnier est une étape indispensable pour un séjour à Paris pour une représentation ou une simple visite de ce lieu hors du temps. En 1860, Napoléon III échappe de près à un attentat contre sa personne à l’Opéra le Peletier. L’objectif assumé est donc de créer un lieu plus conforme aux normes de sécurité et plus flamboyant !… Lire la suite