Le Pont de Bir-Hakeim, rebaptisé après la victoire éponyme !

L’édifice, dont la silhouette est bien connue des parisiens, notamment en raison du passage du métro aérien dessus, devint le Pont Bir-Hakeim en 1949. Auparavant, il répondait au nom, plus évocateur peut-être, de pont de Passy. A l’origine, une passerelle fut posée à cet endroit à l’occasion de l’exposition universelle de 1878 pour établir une liaison intermédiaire entre les ponts d’Iéna et de Grenelle. Au début des années 1900, lors des travaux de prolongement du métro parisien, on décida de faire passer ce moyen de transport révolutionnaire à cet endroit. La forme néo-classique du Pont Alexandre III, construit quelques années plus tôt… Lire la suite

Les derniers jours de Tintin au Musée en Herbe

Depuis le 12 février 2015, le Musée en Herbe rend hommage à l’un de nos héros les plus fameux de bandes-dessinées : le reporter Tintin crée par Hergé. L’exposition a d’ailleurs rencontré un tel succès qu’elle a été prolongée jusqu’au 16 janvier prochain. Tintin, au cours de ses voyages, est confronté à nombre de cultures et de civilisations et objets d’arts. On pense par exemple à la fameuse statuette à l’oreille cassée, mais l’on pourrait aussi bien citer les objets d’arts égyptiens ou chinois qu’on voit par exemple dans les Cigares du Pharaon ou le Lotus Bleu (exemplaires à partir desquels Hergé… Lire la suite

La Boutique des Vins

Situé dans le triangle d’or proche de la place de la Madeleine, des grands magasins et des théâtres Michel et Mathurin, le restaurant la Boutique des Vins vous propose une cuisine française bourgeoise et faite maison élaborée avec des produits frais. Le menu du jour à l’ardoise comprend une entrée, un plat et un dessert pour environ 30 euros. Comptez 20 euros environ pour une simple entrée et un plat ou un plat et un dessert.  Un large panel de vins de qualité est proposé qu’ils s’agissent de vins de propriétaires ou de cuvées Grand Cru. Le restaurant possède également… Lire la suite

Aux Prés, la bistronomie selon Cyril Lignac

J’ai découvert cette adresse dans un contexte très perturbant puisque j’y suis allé dîner accompagné d’un ami le soir du 13 novembre 2015, devenu depuis tristement célèbre… Nous étions à mille lieues de savoir ce qui c’était passé car nous étions enfermés dans une salle de cinéma…. les événements sont ce  qu’ils sont… et au 27, rue du Dragon, nous avons malgré tout pu brièvement nous régaler des mets de monsieur Lignac. Je vous mets en copie le commentaire du site qui reflète bien à mon sens l’ambiance du lieu et le projet de Cyril de Lignac : « Une adresse culte à… Lire la suite