A quelques pas de l’hôtel, Lucas Carton nous régale

Alain
Le chef de légende Alain Senderens

En novembre 2013, Alain Senderens, après des années de bons et loyaux services, cédait le restaurant Lucas Carton au groupe Vranken. Tout en conservant les classiques qui ont rendus cette enseigne de la Place de la Madeleine fameuse, plusieurs modifications notables y furent apportées. Alain Senderens avait délaissé en 2005 ses trois étoiles du guide Michelin pour déclasser son enseigne vers une catégorie plus modeste. Un choix judicieux qui lui avait permis de baisser les prix par trois et de trouver un nouveau souffle tout en attirant de nouveaux clients. Les années passant, Alain Senderens finit par céder cette table qui avait fait les délices du tout Paris depuis 1925.

Depuis deux ans, le jeune chef Julien Dumas s’emploie à conserver et moderniser l’héritage de son glorieux aîné avec une belle énergie. Les grands plats de Senderens n’ont pas déserté la carte (dont le fameux canard Apicius rôti au miel et aux épices), et les accords mets-vins qui ont fait la réputation de l’adresse résonnent toujours dans les verres. Même la formule Déjeuner vaut le détour, à grand renfort de maquereau mariné-artichaut aux notes aigres-douces, de sole rôtie au beurre salé et de filets de volailles « pattes bleues » cernés de petits pois. Julien Dumas a réussi la prouesse d’apporter sa touche personnelle à l’ensemble.

Le cadre du restaurant est l’un des plus beaux de Paris dans le style Art Nouveau. Seuls bémols, les plats sont servis dans des proportions peu importantes et les prix restent assez élevés. Je vous conseille cependant d’y aller au moins une fois pour expérimenter cette gastronomie française qui sait allier tradition, modernité et innovation.

Lucas Carton

Lucas Carton
In November 2013, after years of dedicated service, Alain Senderens sold the Lucas Carton restaurant to the Vranken Group. Since then, the restaurant on the Place de la Madeleine has kept the classic dishes that made it famous while also making some notable changes. In 2005, Alain Senderens handed back his three Michelin stars so that he could downgrade his restaurant into a more modest establishment. This turned out to be a wise decision, and allowed him to reduce his prices, give the restaurant a new lease of life and attract new customers. The years went by and Alain Senderens ended up selling the restaurant that had delighted Parisians since 1925.
For the past two years, the young chef Julien Dumas has been busy energetically maintaining and modernising the heritage of his glorious predecessor. Senderens’ signature dishes still have their place on the menu (including the famous Apicius spiced honey-roast duck), and the wine and food pairings on which the restaurant built its reputation still delight diners. Even the lunch menu is worth a detour, especially for the sweet and sour marinated mackerel and artichoke, the roast sole with salted butter and “blue-legged” Bresse chicken fillet in a nest of peas. Julien Dumas has successfully managed to bring his own personal touch to the business.
The restaurant’s Art Nouveau setting is one of the most beautiful in Paris. The only drawbacks are the small portion sizes and relatively high prices. Nevertheless, I recommend you try it at least once to experience this French cuisine that blends tradition, modernity and innovation.

9 Place de la Madeleine
75008 Paris
01 42 65 22 90

Didier MOINEL DELALANDE.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *