Basquiat

basquiatJe reste stupéfait de certaines trajectoires humaines qui ressemblent à celles de certaines comètes venant frôler la terre pour s’y consumer dans une gerbe de lumière éclairant l’humanité. Pensez à Shubert, Lautréamont, Van Gogh… Je souhaite, donc, vous parler de l’exposition Basquiat que le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris présente du 15 octobre 2010 au 30 janvier 2011. Jean- Michel Basquiat, né en 1960 à Brooklyn, décédera prématurément à 28 ans d’une overdose. Il est l’un des « grands » pionniers de l’art contemporain et du mouvement underground. Artiste reconnu, ses œuvres sont profondes et percutantes. Elles s’arrachent, désormais, à prix d’or. Les admirateurs de Jean-Michel Basquiat seront comblés de parcourir la grande rétrospective du Musée d’Art Moderne sur cet artiste flamboyant… mort de son propre feu intérieur. Né à New York en 1960 de parents caraïbéens, il s’inspire très vite de ce qu’il voit dans la rue. Se passionnant pour des motifs récurrents autour de son obsession de la mort, il introduit, dans ses œuvres, des codes et des signes issus de la publicité, de la bande dessinée du jazz ou du rap. Puis, Jean-Michel Basquiat exprimera, davantage et de plus en plus, son identité noire. Il se lance, alors, dans la représentation de personnages noirs historiques ou contemporains visant à combattre toute forme de ségrégation et de discrimination. Jusqu’à sa mort, Jean-Michel Basquiat évoluera dans un style bien à lui, emprunt de violence, de colère et d’énergie puissante. Son univers est un mélange de mythologie vaudou et d’histoires bibliques, de héros afro-américains, de musique ou de boxe. Jean-Michel Basquiat laisse, derrière lui, de très nombreux opus dont beaucoup me fascinent. La rétrospective du Musée d’Art Moderne sera composée d’une centaine d’oeuvres (peintures, dessins, objets) reconstituant un parcours trop bref d’une course artistique exceptionnelle.

Basquiat
basquiat1I am quite simply awestruck by certain human trajectories which resemble those of a comet that shoots past the earth and explodes in a flash which lights up humanity. Think of Schubert, Lautréamont, and Van Gogh… I would like, therefore, to talk to you about the exhibition devoted to Basquiat that the Modern Art Museum of the City of Paris is presenting from the 15th of October 2010 to the 30th of January 2011. Jean-Michel Basquiat was born in 1960 in Brooklyn and died of an overdose at just 28 years of age. He is one of the ‘great’ pioneers of contemporary art and the underground movement. This recognised artist’s works are profound and hard-hitting and today they sell for a fortune. Fans of Jean-Michel Basquiat are in for a treat thanks to this major retrospective that the Modern Art Museum has dedicated to this flamboyant artist who was consumed by his own inner fire. Born in New York in 1960 to Caribbean parents, he very quickly found inspiration in what he saw in the streets. As well as the recurrent motifs revolving around his obsession with death, he introduced codes and signs from advertising, comic books, jazz and rap into his works. Jean-Michel Basquiat went on to increasingly express his black identity and began to depict famous historic or contemporary black figures, aiming to combat any type of segregation and discrimination. Until his death, Jean-Michel Basquiat evolved in a very personal style, tinged with violence, anger and a powerful energy. His universe is a mixture of voodoo mythology and biblical tales, and Afro-American heroes from the world of music or boxing. Jean-Michel Basquiat leaves behind him a wealth of artworks many of which fascinate me. The retrospective at the Modern Art Museum will feature around a hundred of them (paintings, drawings, objects) reconstituting a too short stretch of an exceptional artistic route.

« Basquiat », du 15 octobre 2010 au 30 janvier 2011
Musée d’art moderne de la Ville de Paris (en collaboration avec la Fondation Beyeler)

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *