Cocktail : Le Negroni

Vous rappelez vous mon billet American way of drink ? J’y parlais du cocktail Americano mais je faisais également mention du Negroni. Ce dernier est très proche de l’Americano original puisque seul un ingrédient de la recette a été modifié. Ce changement est dû à un homme : le Comte Camillo Negroni. C’est dans un bar de Florence, le Casoni, que le comte demanda au tenancier de remplacer l’eau  gazeuse de l’Americano par du gin. Ainsi naquit entre 1919 et 1920, ce qui devint le fameux cocktail Negroni.

Le bar dans lequel ce cocktail a été inventé existe toujours sous le nom de Café Giacosa. Son propriétaire n’est autre que le célèbre styliste italien Roberto Cavalli.

negroni
Attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Après cette petite parenthèse historique, revenons à la conception, plutôt simple, du Negroni. Dans un verre de type old fashionned rempli de glaçon, versez à part égale (2 cl) du gin, du vermouth rouge (Martini, Cinzano, etc.) et du Campari. Mélangez le tout puis garnissez ensuite d’un zeste ou d’une tranche d’orange.

The Negroni:
Do you remember my article entitled American way of drink? I spoke about the Americano but I also mentioned the Negroni. The latter is very similar to the original Americano as just one the recipe’s ingredients has been changed. 
This change was because of a man: Count Camillo Negroni. It was in a bar in Florence, the Casoni, that the count asked the bartender to replace the Americano’s sparking water with gin. So this is how the famous Negroni cocktail was created between 1919 and 1920.
The bar in which the cocktail was invented still exists today and is now called Café Giacosa. Its owner is none other than the renowned Italian stylist Roberto Cavalli.
After this small historical aside, let’s get back to the rather simple creation of the Negroni. Pour 2cl of gin, of red vermouth (Martini, Cinzano, etc.) and of Campari, into an Old-Fashioned glass filled with ice. Mix the contents together and then decorate it with a zest or a slice of orange.

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.