Le Bristol Paris

Connaissez-vous Frederick-Augustus Hervey ? Si ce n’est pas le cas, il n’est pas trop tard pour apprendre, et je me fais le devoir de vous parler de la relation entre cet homme d’exception et le palace qui porte son nom. Le quatrième comte de Bristol était un personnage haut en couleur du XVIIIème siècle. Grand voyageur, ardent collectionneur d’art,  « comte- évêque » de son surnom (mais aussi de sa fonction), il a parcouru le monde et accumulé quantité de trésors, en professant parfois des opinions ultra-matérialistes. Il était donc considéré comme l’homme d’église le plus mondain, le plus excentrique et le plus discuté de l’Irlande catholique.

hotel-le-bristol-paris-restaurant

Dans notre cas, l’importance de ce personnage tient au fait qu’il est à l’origine du nom d’un de ces palaces parisiens qui font rêver les voyageurs du monde. Le Bristol, qui ouvre ses portes en 1925, décide d’honorer le nom de cet illustre personnage, en s’affichant  comme un hôtel de luxe, certes, mais ouvertement enclin à la recherche culturelle du bon goût. Du tourisme, oui, mais pas dans n’importe quelles conditions : dans celles qu’exigeraient l’illustre voyageur éponyme. Que ce soit dans les chambres de luxe ou dans les suites, vous retrouverez un magnifique écrin de type purement parisien, qui joue la carte du charme des années folles dans un style modernisé, pétri d’élégance. Vous y retrouverez du mobilier du XVIIIème siècleabsolument splendide. Et si vous n’êtes pas réfractaire aux dorures et aux plâtres, vous serez comblé. Les divers gérants de l’hôtel au cours de son histoire ont tous assumé cette adhésion à un matérialisme joyeux et exubérant.
Les derniers acquéreurs de l’hôtel, la famille Oetker, ne font pas exception à la règle. C’est d’ailleurs sous leur gérance que vont être créés le splendide jardin à la française du Bristol (qui en deviendra le symbole), ainsi que la piscine, et, plus récemment, un Spa d’un standing hors norme.

Photos de Hotel Le Bristol, Paris
Cette photo de Hotel Le Bristol est fournie gracieusement par TripAdvisor

L’amour des bonnes et belles choses ne s’arrête pas là, il s’exprime tout autant dans ses offres gastronomiques du Bristol, qui dispose d’un restaurant 3 étoiles, l’Epicure, ainsi que d’un bar mirobolant dans sa forme comme dans sa carte. Depuis l’agrandissement du palace, la nouvelle aile se dote d’un nouveau restaurant, le « 114 Faubourg », qui n’a presque rien à envier à son frère ainé. Mais si vous désirez comprendre l’esprit du  lieu, la solution la plus simple consiste soit à lire la liste des invités prestigieux qui ont foulé le sol des suites, soit à visionner le film de Woody Allen, « Midnight in Paris », dont les protagonistes principaux séjournent au Bristol !

Le Bristol Paris
Do you know Frederick-Augustus Hervey? If not, it’s not too late to find out and I feel duty-bound to tell you about the relationship between this exceptional man and the palace which is named after him. The fourth count of Bristol was a flamboyant 18th century figure. Well-travelled, a keen art collector, nicknamed « count-bishop » (which was also his role), he travelled the world accumulating a wealth of treasures and sometimes preaching his extremely materialistic opinions. He was therefore considered the most sociable, most eccentric and most controversial man of the cloth in catholic Ireland. For us, the importance of this figure comes from the fact that one of the Parisian palaces about which travellers throughout the world all dream, is named after him. The Bristol, which opened its doors in 1925, decided to pay tribute to this renowned figure by advertising itself as a luxury hotel, of course, but one which is openly disposed to tasteful culture. Tourism, yes, but not just anyhow, rather as the famous eponymous traveller would have demanded.
Whether in the luxury rooms or the suites, guests will find a magnificent, purely Parisian setting which takes inspiration from the roaring twenties in a modern style bursting with elegance. Here you can find absolutely splendid 18th century furniture. And if you are not immune to gold decorations and plasterworks, you’ll be very satisfied. The various managers of the hotel throughout  its history have all signed up to this joyful and exuberant materialism. The latest family to own the hotel, the Oetkers, are no exception to the rule.
Indeed, it is under their management that the magnificent formal gardens (which became the symbol of the Bristol) were established as well as the pool, and more recently an exceptional spa.
Their love of beauty and quality does not stop there and can also be found in theBristol’s 3-star gourmet restaurant, l’Epicure, as well as its fabulous bar, both in terms of its design and its menu. Since the building of the palace’s extension, the new wing has its own restaurant, « 114 Faubourg », which is almost every bit as good as its older sibling. But if you really want to understand the essence of the hotel, the easiest way is to either to look at the list of prestigious guests who have been accommodated in its suites or to watch Woody Allen’s film « Midnight in Paris », whose principal characters stay at Le Bristol!  

Bristol Paris
112, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
Tel : 01 53 43 43 00
www.lebristolparis.com

 Didier MOINEL DELALANDE

Share

Un commentaire pour “Le Bristol Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *