Les hôtels d’origine (2/2)

La piscine du Bristol / (C) Guillaume de Laubier

Le Bristol (notre article ici)

Frederick-Augustus Hervey, le quatrième comte de Bristol est l’un des personnages les plus colorés du XVIIIème siècle et un très grand voyageur. Il se fit également connaître pour certaines de ses théories ultra-matérialistes.
Il ne fonda pas le palace parisien du même nom, même si l’hôtel qui ouvrit ses portes en 1925 pris son nom pour l’honorer et honorer le voyageur.
Que ce soit dans les chambres de luxe ou dans les suites, on peut trouver un magnifique écrin de type purement parisien, qui joue la carte du charme des années folles dans un style modernisé, pétri d’élégance. On peut également y trouver du mobilier du XVIIIème siècle absolument splendide. Les divers gérants de l’hôtel au cours de son histoire ont tous assumé cette adhésion à un matérialisme joyeux et exubérant.
Sous l’impulsion de ses derniers acquéreurs, la famille Oetker, l’hôtel continue de s’agrandir avec la récente acquisition de son jardin à la française ou encore de son spa haut standing. L’hôtel propose 128 chambres et suites spacieuses et lumineuses dans un pur style XVIIIème siècle. L’une des plus fameuses est la suite Penthouse qui domine le tout Paris et ne mesure pas moins de 200m2.

6a00e553e306bb883301a3fce54626970b
La façade du Lutetia

Le Lutetia (notre article ici)

Alors que le célèbre hôtel a fermé, il y a peu, ses portes pour rénovation, un bref retour sur son histoire nous permet de constater qu’il fut crée à l’origine pour offrir des conditions idéales d’hébergement aux touristes de passage par sa fondatrice
Propriétaire du Bon Marché, Madame Boucicaut décide en 1910 de lancer la construction d’un grand établissement hôtelier afin que ses clients soient logés à proximité de son activité. Rien n’était assez grand pour Madame Boucicaut qui souhaitait offrir à ses convives des conditions luxueuses pour leur séjour parisien. Dans un style Art Nouveau avec le premier bar style art déco de Paris, l’hôtel est conçu par les architectes Louis-Charles Boileau et Henri Tauzin et habillé par de nombreuses sculptures des artistes Léon Binet et Paul Belmondo.
L’hôtel compte aujourd’hui 231 chambres dont 60 suites d’inspiration Art déco, parmi lesquelles les suites thématiques « Eiffel », « Littéraire », « Parisienne » ou encore les suites « Arman » et « David Lynch » décorée par les artistes eux-mêmes, ainsi que deux restaurants et un bar.
Le Peninsula
Ancien palais de Castille, le bâtiment fut occupé pendant 36 ans par la reine Isabelle II d’Espagne dans la deuxième moitié du XIXème siècle. Le bâtiment fut rasé par Leonard Tauber au début du XXème siècle qui entreprit d’y construire l’hôtel Majestic sous la direction de l’architecte Sibien. L’hôtel qui contient 400 chambres ouvre ses portes en 1908 et devient vite une référence d’hébergement pour le Paris de la belle époque. Après leur achat par l’Etat en 1936, les bâtiments occupent différentes fonctions jusqu’en 2007 où le groupe Katara Hospitality le rachète et entreprend d’en faire l’hôtel Peninsula. L’hôtel est rénové depuis 2010 et devrait rouvrir ses portes au public le 1er août prochain.

Le Peninsula 

La grande entrée du Peninsula avenue Kleber
La grande entrée du Peninsula avenue Kleber

Ancien palais de Castille, le bâtiment fut occupé pendant 36 ans par la reine Isabelle II d’Espagne dans la deuxième moitié du XIXème siècle. Le bâtiment fut rasé par Leonard Tauber au début du XXème siècle qui entreprit d’y construire l’hôtel Majestic sous la direction de l’architecte Sibien. L’hôtel qui contient 400 chambres ouvre ses portes en 1908 et devient vite une référence d’hébergement pour le Paris de la belle époque. Après leur achat par l’Etat en 1936, les bâtiments occupent différentes fonctions jusqu’en 2007 où le groupe Katara Hospitality le rachète et entreprend d’en faire l’hôtel Peninsula. L’hôtel est rénové depuis 2010 et devrait rouvrir ses portes au public le 1er août prochain.

Le Hyatt Regency 

55183-hotel-concorde-lafayette-bar-panoramique
Vue aérienne depuis le restaurant de l’hôtel

L’ancien hôtel Concorde Lafayette est le plus haut de Paris et propose plus de 900 chambres réparties le long de ses 34 étages
Sa construction fut décidée par la chambre du commerce et de l’industrie et le comité du tourisme lors de l’édification du palais des congrès dans les années 60. Il ouvre ses portes en 1974 et est rachetée en juin 2012 par Constellation Hotels Holdings. Même s’il fut construit pour être un hôtel, la taille des chambres du Hyatt est souvent dénoncée par quelques uns de ses clients.

Cette liste, bien entendu, est non exhaustive on aurait par exemple pu y inclure l’hôtel du Nord immortalisé par un fameux film de Marcel Carné, j’ai cependant préféré me concentrer sur les hôtels et palaces réputés pour leur luxe.
Même si les chambres ne sont pas toujours aussi vastes que le souhaiteraient les gestionnaires des hôtels, ils compensent le manque d’espace par la qualité de la prestation et d’autres services avantageux pour le client.

The Bristol (our article here)
Frederick-Augustus Hervey, the fourth Earl of Bristol and one of the most colourful characters of the 18th century, was a great traveller. He also gained quite a reputation for his ultra-materialistic theories.
He was not the founder of the Parisian palace of the same name: the hotel, which opened its doors in 1925, adopted the Earl’s name to honour him and the traveller he represented.
The luxury rooms and the suites are all wonderful gems of pure Parisian style, where all the charm of the Roaring Twenties is encapsulated in an elegantly moulded, modern style. One can also admire a selection of absolutely splendid 18th-century furniture. Over the course of the hotel’s history, its various owners have all embraced the same tradition of joyful, exuberant materialism.
The hotel’s current owners, the Oetker family, has continued to extend it with recent additions including a French-style garden and a luxury spa. The hotel has 128 spacious, light-filled rooms and suites in an authentic 18th-century style. One of the most famous is the Penthouse suite, which offers views of the whole of Paris and measures no less than 200m2.
The Lutetia (our article here)
Although this famous hotel closed its doors recently for renovations, a quick leaf through its history will show us that it was originally created by its founder to provide the ideal accommodation conditions to tourists stopping over in the city.
Madame Boucicaut, the owner of the Bon Marché, decided in 1910 to order the construction of a large hotel where her customers could be accommodated near her business. Nothing was too grand for Madame Boucicaut, who wished to offer her guests only the finest conditions for their stay in Paris. The hotel was conceived by architects Louis-Charles Boileau and Henri Tauzin in an Art Nouveau style – with the first Art Deco bar in Paris – and decorated with a number of sculptures by artists Léon Binet and Paul Belmondo.
Today, the hotel contains 231 rooms including 60 suites with an Art Deco feel, such as the “Eiffel”, “Literary” and “Parisian” themed suites, not forgetting the “Arman” and “David Lynch” suites decorated by the artists themselves. The hotel also has two restaurants and a bar.
The Peninsula
Formerly the Palais de Castille, the building served as Queen Isabella II of Spain’s home for 36 years in the second half of the 19th century. At the start of the 20th century, the building was demolished by Leonard Tauber to make way for the construction of Hotel Majestic under Sibien’s architectural direction. The establishment, which contained 400 rooms, opened its doors in 1908 and quickly became one of the leading hotels of Belle Epoque Paris. After being bought by the government in 1936, the buildings were used for various purposes until 2007, when the Katara Hospitality group purchased them and set about creating Hotel Peninsula. The hotel has been undergoing renovations since 2010 and is due to reopen to the public on 1 August this year.
The Hyatt Regency
The former Concorde Lafayette hotel is the tallest in Paris and contains 900 rooms, distributed along its 34 floors.
The Chamber of Commerce and Industry and the Tourist Board decided to build the hotel when the Palais des Congrès was being constructed in the 1960s. It opened its doors in 1974 and was rebought in June 2012 by Constellation Hotels Holdings. Although the Hyatt was designed to be a hotel, it is another establishment whose small rooms are sometimes criticised by guests.
Of course, this list is non-exhaustive; it could have included examples such as Hotel du Nord, immortalised by a famous film by Marcel Carné. However, I decided to focus on hotels and palaces renowned for their luxury accommodation.
Even if the rooms are not always as spacious as the hotels’ managers might wish, the lack of space is compensated by the quality of the service and by other features that make guests’ stays more pleasant.

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Un commentaire pour “Les hôtels d’origine (2/2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.