Louise & Loiseau

Situé à deux pas de La Madeleine, le restaurant Tante Louise, a été repris par Bernard Loiseau en août 1998. Depuis les années 30, ce lieu sympathique proposait une cuisine rustique et raffinée dans un cadre Art déco soigneusement préservé : vitraux, décorations en fer forgé, chaises et tables d’époque….

Tante Louise appartient, donc, au Groupe Bernard Loiseau, introduit en Bourse, il y a une dizaine d’années. A la suite du décès du fondateur, c’est aujourd’hui son épouse, Dominique Loiseau, qui dirige l’ensemble du groupe d’hôtellerie et de restauration : constitué du Relais de Saulieu, du Restaurant Loiseau des Vignes, des deux restaurants parisiens Tante Marguerite et Tante Louise, plusieurs licences et enfin de produits dérivés. La qualité des prestations n’a jamais décliné depuis le départ de son fondateur. Ce Groupe pousse, également, ses pions à l’international avec le développement, en partenariat, de plusieurs gammes de produits : moutardes, liqueurs, vins et champagnes.

tantelouise2

Comme tout marche plutôt bien, Dominique Loiseau laisse entendre qu’elle serait prête à acquérir un nouveau restaurant, ce que son Groupe peut « avaler » grâce à 3 millions d’euros de trésorerie net et un endettement très faible. Voilà donc une entreprise « familiale » qui s’en sort bien dans l’ambiance actuelle de crise généralisée qui attendrait son heure, dit-on, pour empirer… Feu Bernard Loiseau, lui, doit être satisfait de ses successeurs. Son décès en 2004 avait fait planer, à l’époque, quelques inquiétudes sur l’avenir de son œuvre. Et bien non. En avril 2011, les cérémonies du 20ème anniversaire des *** Michelin du Relais de Saulieu furent menées avec faste chez l’illustre maître, Paul Bocuse. Comme quoi, l’image du « père fondateur » n’est pas toujours un poids pour ses « suivants » et peut, bien au contraire, être une référence tutélaire de qualité, de discipline et d’esprit entreprenant. A présent, je pressens que vous allez vous demander : « Bon d’accord, mais comment se restaure-t-on chez Tante Louise ? ». Ma réponse sera simple: c’est aussi bon que la bonne santé du groupe Bernard Loiseau. Plus précisément, je vous dirai que la carte est régulièrement renouvelée tout en gardant certains plats phares de Bernard Loiseau : escalope de foie gras de canard poêlée aux raisins et son jus acidulé,  filets de sole Tante Louise ou rognon de veau de lait cuit dans sa graisse…

Louise & Loiseau
tantelouise1Located two steps from La Madeleine, the Tante Louise restaurant, was reopened by Bernard Loiseau in August 1998. For 30 years, this nice place offered rustic and refined cuisine in a carefully maintained Art Deco atmosphere: stained-glass windows, forged iron décor, period tables and chairs, etc.
Tante Louise belongs to the Bernard Loiseau Group, which entered the French Stock Exchange about ten years ago. Following the founder’s death, his wife, Dominique Loiseau, now runs the entire hotel and restaurant group composed of: Relais de Saulieu, Restaurant Loiseau des Vignes, two Parisian restaurants, Tante Marguerite and Tante Louise, several licenses and finally derivative products. The quality of the services has never declined since the departure of its founder. This group is also pushing its pawns onto the international level with the development, in partnership, of several lines of products: mustards, liqueurs, wines and champagnes.
As all is going quite well, Dominique Loiseau lets it be known that she is ready to buy a new restaurant, which her group can “swallow up” thanks to its 3 million euros in net cash and very low debt. Here is a “family” company that is faring well in the current atmosphere of widespread crisis, which is waiting for its time, they say, to get worse… The late Bernard Loiseau himself must be satisfied with his successors. His death in 2004 raised concerns, at the time, about the future of his work. But no. In April 2011, the ceremonies of the 20th anniversary of the Relais de Saulieu, with three Michelin stars, were conducted with splendour at the home of the illustrious master, Paul Bocuse. As such, the image of the “founding father” is not always a weight for his “followers” and may, on the contrary, be a protective reference of quality, discipline and entrepreneurial spirit. Now, I predict that you are going to ask me: “Good, but how is the food at Tante Louise?” My response will be simple: it is as good as the good health of the Bernard Loiseau group. More specifically, I will say that the menu is updated regularly while certain leading dishes of Bernard Loiseau are maintained: escalope of duck foie gras seared in grapes and their slightly acidic jus, fillet of sole Tante Louise or veal kidney cooked in its fat…

Restaurant La Tante Louise
41, rue Boissy d’Anglas Paris 8e Tél. 01 42 65 06 85
Menus: 25, 38, 59 € Carte: 65-80 €

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.