2/5 Ménagerie du Jardin des Plantes

viewmultimediadocumentSuite de notre chronique des zoos et parcs animaliers parisiens et proches de la capitale avec aujourd’hui l’historique Ménagerie du Jardin des Plantes.
De proportion plus modeste que le Parc Zoologique de Paris et, par conséquent, plus abordable financièrement, la Ménagerie du Jardin des Plantes est une excellente idée de sortie pendant l’été.
Elle fut immortalisée par l’une des nouvelles de Barbey d’Aurevilly, le Bonheur dans le Crime tirée des Diaboliques. Dans cette courte histoire, le narrateur se promène avec un docteur de ses amis dans le Jardin des Plantes. Avec une importante foule de badauds, il assiste interloqué à la scène suivante. Une femme extrêmement élégante forme un couple irrésistible avec son compagnon et s’arrête devant la cage d’une panthère noire. Elle passe son bras entre les barreaux et fouette avec son gant le museau du félin. La réaction de la panthère est fulgurante, mais pas assez pour châtier l’imprudente qui retire son bras sans sourciller. Le reste du texte relate l’histoire de cette femme audacieuse, la Comtesse Hauteville. Une lecture que je vous recommande d’ailleurs chaudement.
NjkoY0kI7k_1

Même je vous déconseille d’imiter la Comtesse, je vous invite cependant à profiter des 1800 animaux (pour 200 espèces) de la ménagerie. L’espace n’étant pas énorme, les espèces petites et moyennes sont privilégiées !  La plupart d’entre elles sont malheureusement menacées d’extinctions comme le panda roux, la panthère des neiges, l’oryx d’Arabie… Mais la ménagerie suit plusieurs programmes pour permettre la réinsertion des espèces dans leur milieu naturel. Pendant l’été, vous pouvez rencontrer si vous le souhaitez les soigneurs qui vous livreront nombre de détails passionnants sur leur métier, leur passion et le quotidien de leurs pensionnaires.
Autre point de curiosité, les pavillons datant du XIXème siècle ont été classés en 1993. Plusieurs petites fabriques sont présentes depuis 1802. D’autres constructions sont venues progressivement s’ajouter au XIXème siècle comme la Galerie des Reptiles ou la Grande Volière. L’Art Déco (à distinguer de l’art nouveau) est aussi à l’honneur avec le Vivarium, la Singerie et la Fauverie. Dernière ajout en date, la Volière des Déserts inaugurée en novembre 2013. Avec ses 220 ans d’histoire, la Ménagerie a tout pour séduire.

Capture

2/5 Ménagerie du Jardin des Plantes
Today’s chapter of our trip to the zoos and wildlife parks in and around Paris takes us to the historical zoo at the Jardin des Plantes.
The zoo at the Jardin des Plantes
Somewhat smaller than the Paris Zoological Park, and therefore more affordable to visit, the zoo at the Jardin des Plantes is a lovely place for a summer excursion.
It was immortalised in one of Barbey d’Aurevilly’s novellas, Happiness in Crime from the She-Devils series. In this short story, the narrator strolls through the Jardin des Plantes with one of his friends, a doctor. He and a large crowd of onlookers watch, thunderstruck, as the following scene unfolds. An extremely elegant woman who forms a glamorous couple with her partner stops in front of a blank panther’s cage. She slips her arm through the bars and slaps the great cat’s muzzle with her glove. The panther reacts with lightning speed, but not quickly enough to startle the reckless lady, who draws her hand back without a blink. The rest of the text recounts the story of this bold lady, Countess Hauteville – a story which, by the way, I highly recommend.
Whilst I would not advise you to imitate the Countess, I will encourage you to go and see the 1,800 animals (200 different species) at the zoo. Since space is limited, small and medium-sized species are the main attraction! Sadly, most of them are endangered, such as the red panda, the snow leopard and the Arabian oryx. But the zoo is involved in several programmes allowing species to be reintroduced into their natural habitat. In the summer, you can meet the carers if you want to learn all the fascinating details of their profession, their passion and the day-to-day life of the residents.
Another point of interest is the 19th-century pavilions, which have been listed buildings since 1993. Several small factories have been standing since 1802. Other buildings were added gradually over the 19th century, such as the Galerie des Reptiles (reptile gallery) and the Grande Volière (great aviary). Art Deco (not to be confused with Art Nouveau) is on show in the Vivarium, the Singerie (monkey house) and the Fauverie (large animal building). The last addition to date is the Volière des Déserts (desert aviary), inaugurated in November 2013. With 220 years of history behind it, the zoo is a real treat for visitors.

Ménagerie, le zoo du Jardin des Plantes
47 Rue Cuvier
75005 Paris, France
+33 1 40 79 37 94
Ménagerie Zoo – Jardin des Plantes

Didier MOINEL DELALANDE

Share

2 commentaires pour “2/5 Ménagerie du Jardin des Plantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.