Versailles joue au Koons …

koonsDepuis le 10 septembre et jusqu’au 10 janvier, le Château de Versailles présente dans ses salles les œuvres contemporaines de Jeff Koons. L’exposition est la première rétrospective consacrée à cet artiste en France. une quinzaine d’œuvre parmi lesquelles ont retrouve ‘Rabit’ dans le salon de l’abondance, ‘Ballon Dog’ dans le salon d’Hercule, ‘Mickael Jackson et Bubbles’ dans le Salon de Venus, ‘Split Rocker’ dans l’Orangerie, ‘Pink Panther’ dans le Salon de la Paix, ‘Moon’ Dans la Galerie des Glaces, ‘Lobster’ dans le Salon de Mars, etc.

koons2L’expo qui fait polémique reste donc sage, Jean-Jacques Aillagon, l’ancien ministre de la culture devenu président du domaine national de Versailles et les commissaires de l’exposition, Laurent Le Bon et Elena Gueuna, nous ont épargné les œuvres les plus trash de l’auteur, comme ‘Made in Heaven’ où il scénarise ses ébats avec la Cicciolina.

Le résultat est en tout cas sympathique … Personnellement j’apprécie beaucoup ce mélange et le fait d’exposer des œuvres contemporaines dans un cadre on ne peut plus classique. [Qelques photos d’internautes sur l’expo ici]

Versailles welcomes Koons…
Since the 10th of September and until the 10th of January, the Château de Versailles is presenting the contemporary works of Jeff Koons. The exhibition is the first retrospective devoted to this artist in France, counting around fifteen works such as ‘Rabbit’ in the ‘Salon de l’abondance’, ‘Balloon Dog’ in the ‘Salon d’Hercule’, ‘Michael Jackson and Bubbles’ in the ‘Salon de Venus’, ‘Split Rocker’ in the Orangerie, ‘Pink Panther’ in the ‘Salon de la Paix’, ‘Moon’ in the ‘Galerie des Glaces’, and ‘Lobster’ in the ‘Salon de Mars’.
So this exhibition, which has nevertheless caused quite a stir, remains cautious since Jean-Jacques Aillagon, former Minister of Culture and current President of the National Domain of Versailles and the curators of the exhibition, Laurent Le Bon and Elena Gueuna, have spared us the artist’s more controversial works such as ‘Made in Heaven’ where he displays his love for his wife La Cicciolina.
In any case the result is interesting… Personally I really like this mixture and the fact of displaying contemporary works in such a classic setting. [Some photos of the exhibition taken by Internet users can be seen here]

Didier MOINEL DELALANDE

Share

6 commentaires pour “Versailles joue au Koons …

  1. Versailles joue au Koons …

    Depuis le 10 septembre et jusqu’au 10 janvier, le Château de Versailles présente dans ses salles les œuvres contemporaines de Jeff Koons. L’exposition est la première rétrospective consacrée à

  2. Versailles joue au Koons …

    – Vous aimez cet article ? Votez pour lui sur Blogmemes.fr !Depuis le 10 septembre et jusqu’au 10 janvier, le Château de Versailles présente dans ses salles les œuvres contemporaines de Jeff Koons. L’exposition est la première rétrospective c…

  3. Versailles joue au Koons …

    Depuis le 10 septembre et jusqu’au 10 janvier, le Château de Versailles présente dans ses salles les œuvres contemporaines de Jeff Koons. L’exposition est la première rétrospective consacrée à

  4. Versailles joue au Koons …

    Depuis le 10 septembre et jusqu’au 10 janvier, le Château de Versailles présente dans ses salles les œuvres contemporaines de Jeff Koons. L’exposition est la première rétrospective consacrée à

  5. Versailles joue au Koons …

    Depuis le 10 septembre et jusqu’au 10 janvier, le Château de Versailles présente dans ses salles les œuvres contemporaines de Jeff Koons. L’exposition est la première rétrospective consacrée à

  6. Jeff Koons au Château de Versailles parodié par l’artiste lili-oto!
    J’ai décidé de parodier l’exposition de Jeff Koons au château de Versailles et les véritables enjeux de la Fiac à Paris. Parodier l’artiste américain Jeff Koons qui est à mes yeux un artiste qui fait l’apogée du consumérisme et de la société de consommation même s’il le fait avec un regard amusé, (Jeff Koons a travaillé à Wall Street comme Andy Warhol avait travaillé dans la pub). Parodier l’artiste vendu le + cher c’est dénoncé la similitude des travers de la spéculation, dans la culture et dans la finance… Nous sommes plongés dans une crise bancaire, économique, financière, monétaire grâce à une crise culturelle, il faut montrer ce que pense les artistes de cette crise qui fait défaut dans la presse aujourd’hui comme si chez l’artiste la pensée critique n’existait pas face à nos sociétés et à ses dérives!…
    voir image : http://forum.aroots.org/mesimages/9132/Liliotochateaudeversaillesparodieexposition.jpg ou mon blog http://www.lili-oto.com/
    Parodier Jeff Koons, c’est montrer aussi les limites de son art et du néo pop. L’utilisation d’une image de la guillotine montre les limites du système de représentation du consumérisme. Cette image fonctionne comme un carton rouge. C’est l’utilisation d’un symbole trés fort, même si il est évident que nous sommes pas des bourreaux et que ce n’est qu’une image qui ne coupera la tête de quiconque. Elle dit aussi que nous sommes tous entrain de constituer une mémoire virtuelle sur le web, que l’on ne se pose pas la question de sa gestion alors que c’est une nouvelle donne pour le siecle à venir. Que dans cette mémoire, il y a le net art, et que les artistes qui nourrissent le web de leurs oeuvres n’ont pas besoin d’une validation commerciale ou institutionnelle pour exister, même si exister est paradoxale à virtuel. lili-oto
    Qu’en pensez-vous ? Et comment gérer cette nouvelle donne que cette mémoire virtuelle, quel moyen, une véritable bibliothèque internationale virtuelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.