West Side Story

La revoilà dans son élan de passion barbare qui en fait, à mon avis, le chef-d’œuvre des comédies musicales. Je veux parler de West Side Story. Un feu d’artifice de musique et de danse qui revient à Paris pour 87 représentations, au Châtelet, du 26 octobre 2012 au 1er janvier 2013. La moyenne d’âge du casting dépasse à peine 20 ans. Vous y verrez, pour tenir les 36 rôles de cette mythique comédie musicale de Broadway, de jeunes danseurs sélectionnés parmi 2000 candidats.

westsidestoryLa chorégraphie exige de ses interprètes une extraordinaire force d’expression en tant qu’acteurs, danseurs et chanteurs. Les danseurs doivent être jeunes pour coller à leur rôle d’adolescent et avoir suffisamment d’expérience pour exprimer des sentiments très forts en chantant des lignes mélodiques subtiles et difficiles. Bref rappel : West Side Story transpose l’histoire de Roméo et Juliette à New York dans les années 1950. Deux bandes s’affrontent, les Jets, américains blancs dirigés par Riff, et les Sharks, immigrés portoricains dont le chef est Bernardo. Maria, la soeur de Bernardo, rencontre Tony, ex chef des Jets. Ils tombent amoureux. La guerre entre les deux clans s’envenime. Bernardo tue Riff et meurt à son tour, poignardé par Tony. En fait, West Side Story décrit le passage initiatique de la vie de groupe de l’adolescence à la vie individuelle d’adulte. Outre l’histoire d’amour, les spectateurs retrouveront les airs «Tonight», «Maria», «America» ou «Somewhere», créés par Leonard Bernstein. West Side Story a ouvert la voie à la comédie musicale moderne en imposant des normes musicales et dramaturgiques d’un genre nouveau reposant sur le jeu des acteurs, la danse, le texte, la dramaturgie et la musique. Le spectacle exige le maximum de ses interprètes, que ce soit du point de vue de la comédie, du théâtre et du chant. Le metteur en scène et chorégraphe est Joey McKneely. Il est l’un des trois artistes au monde habilité à transmettre l’héritage de Jerome Robbins, auteur de la chorégraphie originale.

De ce que l´on me dit, la version 2012 de West Side Story, en préparation au Chatelet, n’a rien perdu de son caractère explosif originel. La grande jungle new-yorkaise restera, encore longtemps, un des creusets universels de ces amours impossibles qu´un de mes amis philosophes appelle, fort justement, « la tragédie de l´attachement ».

West Side Story
Here it comes again, bursting with the wild passion which makes it, in my opinion, the masterpiece of musicals. I am talking, of course, about West Side Story.
This explosion of music and dance is returning to Paris for 87 shows at the Théâtre du Châtelet, from 26 October 2012 to 1 January 2013. The average age of the cast is barely over 20 years old. For one of the 36 roles in this mythical Broadway musical, young dancers were selected from among 2,000 hopefuls.
The choreography requires that the performers demonstrate extraordinary abilities as dancers, actors and singers. The dancers have to be young enough to be convincing in their teenager roles yet need to have enough experience to express strong emotions through the medium of subtle and challenging melodies. Here’s a quick reminder of the plot: West Side Story transposes the story of Romeo and Juliette to New York in the 1950s. Two rival gangs confront each other, the Jets, white Americans led by Riff, and the Sharks, Puerto Rican immigrants whose leader is Bernardo. Maria, Bernardo’s sister meets Tony, the former leader of the Jets. They fall in love. The conflict between the two gangs worsens. Bernardo kills Riff and in turns dies when he is stabbed by Tony. West Side Story describes the rites of passage of a group of adolescents moving into adulthood. Apart from the love story, the audience will recognise the songs ‘Tonight’, ‘Maria’, ‘America’ and ‘Somewhere’, created by Leonard Bernstein. West Side Story opened the door to the modern musical tradition by setting the musical and dramatic foundations for a new genre combining the interplay between actors, dance, text, drama and music. From the point of view of acting and singing, the show demands the utmost of its performers. The director and choreographer is Joey  McKneely. He is one of only three artists in the world capable of communicating the legacy of Jerome Robbins, author of the original choreography.
From what I have been told by him, the 2012 version of West Side Story, which is being rehearsed at the Théâtre du Châtelet, has lost nothing of its original explosive character. The great New York jungle remains one of the universal crucibles for these impossible love affairs which one of my philosopher friends quite rightly calls “the tragedy of attachment”.

WEST SIDE STORY
Théâtre du Chatelet
1 Place du Chatelet 75001 Paris
http://chatelet-theatre.com/2012-2013/west-side-story-fr

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.