Retour sur la TVA à 5.5% dans l’Hôtellerie Restauration

Depuis le 1er Juillet dernier, l’hôtellerie restauration a mis en application le taux réduit de TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) à 5.5%. Alors qu’est ce que cela a-t-il changé ?

– Pour l’État cela représente un manque à gagner évalué à 2,35 milliards d’euros net, sur quelques 130 milliards collectés l’an dernier au titre de cet impôt indirect sur la consommation.

tva55– Pour le consommateur,souvent pas grand chose … Rappelons tout d’abord que cette baisse de TVA (de 19,6% à 5,5%) ne concerne que la nourriture consommée sur place et les boissons non alcoolisées. L’ensemble de la profession s’est engagé, en échange de la réduction du taux de TVA à baisser ses prix, à créer 40.000 emplois en deux ans et à augmenter ses investissements pour la modernisation du secteur. Mais dans les faits, rares sont les restaurants qui ont baissé leur carte, encore plus rares sont ceux qui l’ont baissée dans sa totalité, certains argumentant qu’ils avaient anticipé … selon une dépèche Reuters, « 30% des restaurateurs indépendants ont appliqué une baisse des prix, contre 90% des grandes chaînes. Une enquête de la Direction générale de la concurrence menée du 6 au 10 juillet et publiée jeudi faisait état d’un bilan global d’un restaurant sur deux ayant baissé les prix ». Un changement majeur pour le consommateur est l’impossibilité de disposer, pour un repas, d’une note de frais détaillée, les restaurateurs n’étant pas encore équipées des logiciels comptables ad hoc.

– Pour l’hôtelier-restaurateur, cette opération devrait être financièrement transparente puisque l’impôt ainsi collecté est reversé au Trésor Public. L’effet devrait être d’augmenter la clientèle en échange de quoi ils pourront investir et embaucher … Sauf que le restaurateur n’a l’obligation de baisser ses prix en conséquence que sur une dizaine de produits. Cela se répercute donc par une augmentation de marge de 14,1 % déduction faite des baisses de prix sur la dizaine de produits ! J’avoue en plus rester assez sceptique sur le fait que la baisse de quelques prix attire le client ; Il n’est pas nécessaire d’attendre l’afflux de clientèle pour moderniser ses installations. J’ai même coutume de dire que dans notre métier il faut savoir dépenser pour gagner …

Personnellement, cette réduction de TVA a commencé par me couter 5000 € d’harmonisation de logiciel de caisse et pour faire ré-imprimer les cartes et menus !

Focus on VAT at 5.5% in the hotel and restaurant industry
Since the 1st of July, the hotel and restaurant industry has begun to apply the reduced VAT (Value Added Tax) rate of 5.5%. So what will this change?
– For the government it represents a profit loss of 2.35 billion Euros net, out of the 130 billion collected last year via this indirect tax on consumption.
– For the customer often not a lot… We should remember that this drop in VAT (from 19.6% to 5.5%) only concerns food consumed in the hotel or restaurant or alcohol-free drinks. The entire profession has promised, in return for the reduced VAT rate, to lower its prices, to create 40,000 jobs in two years and to increase its investments to modernise the sector. But in reality, few restaurants have lowered their prices and even fewer have lowered all their prices with some arguing that they had anticipated it… according to a Reuters release, « 30% of independent restaurant owners have applied a drop in prices, compared to 90% of the big chains. An investigation by the General Directorate for Competition conducted between the 6th and the 10th of July and published on Thursday showed that, overall, one in two restaurants have lowered their prices ». A major change for the customer is that it is impossible for them to take away, after a meal, a detailed bill of expenses since the restaurants are not yet equipped with ad hoc accounting software.
– For the hotel and restaurant owners, this operation should be financially transparent because the tax collected is paid to the Public Treasury. The consequence should be an increase in the clientele in exchange for which they could invest and hire more staff… Except that they are only obliged to lower their prices as a consequence on around a dozen products. Therefore this leads to an increase in profit margin of 14.1% after deducting the price drops on the dozen or so products! I must admit that I remain quite sceptical about the fact that lowering prices attracts the client. It is not necessary to wait for an influx of clientele to modernise our installations. I am more of the opinion that in our business we need to know how to spend in order to earn more…
Personally, this VAT drop began by costing me 5000 Euros to change the till software and to re-print all the menus!

Didier MOINEL DELALANDE

Share

2 commentaires pour “Retour sur la TVA à 5.5% dans l’Hôtellerie Restauration

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.