4/7 La fontaine de Trévise

10Après le 19ème arrondissement, je vous emmène aujourd’hui au cœur de la cité de Trévise en plein 9ème arrondissement pour y découvrir la fontaine du même nom.
La cité ouvre en 1840, le projet est présenté par ses promoteurs de la manière suivante : « …Quoique bâtie dans le quartier le plus fréquenté et, par conséquent, le plus bruyant de Paris, la cité Trévise offre, au milieu du bruit des affaires et des plaisirs, une retraite agréable aux personnes amies du calme et de la tranquillité.. ». Alexandre Dumas y séjourna quelques temps ainsi que beaucoup de juifs allemands. Un personnage haut en couleurs, Anatole de la Forge, est également né au numéro 1 de la cité, en 1820, bien avant sa construction. Une plaque lui est d’ailleurs dédiée.

La fontaine de style néo-classique se trouve au centre de la Cité un peu près dissimulée. Trois nymphes se donnent la main au milieu d’un square verdoyant. Ne manquez pas de jeter un œil sur les remarquables immeubles qui les entourent de style néo-renaissance.
Une légende urbaine raconte que dans les années 70, le square servait de décharge publique aux habitants du quartier.
Un homme qui passait quotidiennement devant la fontaine entrepris d’en faire le nettoyage. Prêt à tout, il escalada les capots de voitures qui l’entouraient. Une employée municipale passait par là et lui donna sa bénédiction pour l’action qu’il avait entreprise. Elle aurait soi-disant rêvé la nuit précédente de cette fontaine propre. Avec ces encouragements, l’homme persista dans sa tâche. Touché par son action, les riverains cessèrent de déverser leurs déchets à cet endroit. Plusieurs années plus tard, quelques jardiniers donnaient une nouvelle vie au square qui entoure encore la fontaine aujourd’hui.
Comme de nombreux autres endroits dans le neuvième arrondissement parisiens, ces cités présentes un peu partout ont conservé tout leur charme.

citedeTrevisefontaine

The fountain of the Cité de Trévise
PlaqueAnatoledelaForgeAfter visiting the fountain Labyrinthe in 19th arrondissement, today I would like to take you to the heart of the Cité de Trévise estate in the middle of the 9th arrondissement, to discover the fountain of the same name.
When the Cité opened in 1840, the project was presented by its promoters as follows: ‘…Although it has been built in the busiest and therefore the loudest district of Paris, the Cité Trévise offers a pleasant sanctuary for those who enjoy calm and tranquillity, in the midst of the noise of business and leisure.’ Alexandre Dumas stayed there for a time, as did many German Jews. Anatole de la Forge (link in French), a colourful political figure, was born at number 1 in 1820, long before the construction of the Cité, which now bears a commemorative plaque in his memory.
The neoclassical fountain can be found, more or less hidden, at the centre of the Cité. Three nymphs hold hands in the middle of a small, lush park. Whilst you’re there, take a look at the remarkable neo-Renaissance buildings all around.
According to an urban legend, the park was used as a public dumping ground by the neighbourhood’s inhabitants in the 1970s. One day, a man who walked past the fountain every day decided to clean it up. He stopped at nothing, clambering over the bonnets of the cars around the fountain. A council worker came by and gave him her blessing for the good deed he had undertaken. Apparently she had dreamt the previous night that the fountain was clean again. With this encouragement, the man persevered in his task. Touched by what he had done, the locals stopped leaving their rubbish in the square. Several years later, a group of gardeners spruced up the park that surrounds the fountain to this day.
Like many other spots in Paris’s 9th arrondissement, the housing estates dotted about have retained all the charm of former years.

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Un commentaire pour “4/7 La fontaine de Trévise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.