Le Cosmopolitan

Avec le retour des beaux jours, je vous parle du Cosmopolitan, un cocktail frais, légèrement acidulé et à base de vodka. Souvent appelé « Cosmo » dans les bars, il est particulièrement plaisant avec ces ingrédients qui se mélangent subtilement sans que l’un domine les autres. C’est tout son charme.

cosmopolitanPour bien le préparer dans un shaker avec 5 ou 6 glaçons, il convient de frapper les ingrédients dans cet ordre: 4 cl de vodka, 1,5 cl de Cointreau, 3 cl de jus de canneberge et 1,5 cl de jus de citron vert. Laisser refroidir et servir le tout dans un verre conique. Et puis, le décorer, ou non,  avec des zestes de citron vert et des cranberries séchées.

Evidemment, comme tous les cocktails de grande réputation, il en existe de multiples variations tel  que Le Cosmopolitain à la pêche. Le Cointreau y est remplacé par du Schnaps à la pêche et le jus de canneberge par un jus de pêche. Ou encore, Le Blue Cosmo, dans lequel Le Cointreau laisse la place au Curaçao Bleu et le jus de canneberge rouge au jus de canneberge blanc. Au choix, selon vos goûts et préférences.

Les origines du Cosmopolitan sont l’objet d’interprétations assez diverses. Certaines marques de vodka se les approprient avec des histoires poétiques, peut-être jolies, mais souvent bien éloignées de la réalité. La vérité est que personne ne sait vraiment qui a été le premier à concevoir ce mélange ! Pour ma part, j’ai une petite préférence pour la version que je vous rapporte rapidement.

Le Cosmopolitan aurait été mentionné pour la première fois, vers 1960, sous le nom de « Stealth Martini » par Barnaby Conrad III, auteur de l’ouvrage « The Martini ». Vers 1970, dans un bar fréquenté exclusivement par des hommes, la barmaid Cheryl Cook eut l’idée de changer le nom de « Stealth Martini » en « Cosmopolitan ». Puis, le très connu barman gay, Toby Cecchini, participa beaucoup à sa popularité en le plaçant en tête de la carte de son bar « The Odeon ». C’était, je crois me souvenir, en 1987. Enfin, « Sex and the city » vint booster, à nouveau, la popularité du cocktail que les héroïnes consommaient tout au long de la série télévisée. Aujourd’hui, beaucoup de barmen snobent un peu le Cosmopolitan, sous prétexte qu’il manquerait de complexité. Affaire de goût et de mode.

En tous cas, voilà un cocktail qui a prospéré grâce à sa vodka de base venant mélanger harmonieusement les saveurs des fruits. Grâce aussi, sans doute, à sa couleur attrayante que tout le monde apprécie. Grâce, peut-être encore, à un nom vraiment facile à retenir. Sa phonétique internationale, tout au moins en Occident, fait que personne ne se sent idiot, comme dit un de mes amis, en le commandant. En bref, un bon cocktail très… cosmopolite !

The Cosmopolitan
cosmococktailThe good weather is back and I’d like to talk to you about Cosmopolitan, a fresh, slightly acidic, vodka-based cocktail.  Often referred to as « Cosmo » in bars, it is particularly enjoyable made from the following ingredients which make a subtle combination without any flavour dominating.  Therein lies its charm.
To make a good Cosmo, put 5 or 6 ice cubes into a cocktail shaker and add the ingredients in this order:  4cl of vodka, 1.5cl of Cointreau, 3cl of cranberry juice and 1.5cl of lime juice.  Leave it to cool and serve in a conical glass.  Decorate it if you wish with lime zest and dried cranberries.
As is the case for every well-known cocktail, there are a multitude of different versions such as the Peach Cosmopolitan.  For this, replace the Cointreau with peach schnapps and the cranberry juice with peach juice.  There is also the Blue Cosmo, which uses Blue Curaçao rather than Cointreau and white cranberry juice rather than red.  Take your pick!
There are various interpretations regarding the origins of Cosmopolitan.  Certain brands of vodka claim these origins, using imaginative, beautiful stories, which are however often far from reality.  The truth is that nobody really knows who first came up with this mix!  Personally, I have a slight preference for this version which I’ll share with you quickly.
Cosmopolitan was referred to for the first time around 1960 as a « Stealth Martini » by Barnaby Conrad III, author of the book « The Martini ».  Around 1970, in a men-only bar, Cheryl Cook, the barmaid, came up with the idea of changing the name « Stealth Martini » to « Cosmopolitan ».  The very famous gay barman, Toby Cecchini, helped make it popular by putting it at the top of his bar menu at « The Odeon ».  I believe that was in 1987. Finally, « Sex and the City » boosted the cocktail’s popularity once again, which the heroines were seen drinking throughout the entire series.  Today a lot of barmen turn their noses up at Cosmopolitans, using its apparent simplicity as a pretext.  It comes down to tastes and trends.
In any case, it is a cocktail which remains popular due to the harmonious mixture of vodka and fruit flavours.  It is also no doubt thanks to its attractive colour which everyone loves.  And also perhaps due to its name which is easy to remember.  Its pronunciation, which works in at least all Western languages, means that no-one feels like an “idiot”, as one of my friends said, ordering it.  In short a truly cosmopolitan cocktail!

Didier MOINEL DELALANDE

Share

2 commentaires pour “Le Cosmopolitan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.