Le Luxe d’un Paris à soi…

Depuis le début de la semaine, il se passe à Paris des choses qui annoncent les vacances, et donc la joie de trouver une ville plus calme, intime et reposante pour les personnes qui, comme moi, aiment notre capitale l’été.

parisvide
Copyright Lucie & Simon

Chaque année, le premier signe de l’arrivée de l’été à Paris est le montage de la tribune présidentielle tricolore Place de la Concorde pour le défilé du 14 juillet. Cette même tribune, bien qu’allégée, demeure généralement montée pour accueillir les officiels au moment de l’arrivée du Tour de France cycliste quelques jours plus tard. Autre signe estival visible, surtout le soir : toutes les pelouses disponibles de la capitale, au premier rang desquelles le Champs de Mars au pied de la Tour Eiffel se remplissent de foules éparses pour des repas improvisés « tirés du sac » ; Le Pont des arts connait cette même affluence pour les mêmes raisons. Les cars rouges à toits panoramiques se font maintenant aussi nombreux que les bus RATP, déversant des flots de touristes depuis les grands magasins jusqu’aux principaux monuments ; et dans la foulée, les quais vont bientôt se fermer à la circulation automobile, au grand damne des parisiens qui restent travailler, pour accueillir les promeneurs, bronzeurs et autres clubbeurs de Paris Plage pour la huitième année consécutive.

Bref, notre capitale s’habille pour l’été. Pour ma part, je profiterai de notre ville encore tout le mois de juillet, car j’aime Paris l’été, Paris différent, Paris ensoleillé, Paris fourmillant de vacanciers, Paris libéré (!) des travailleurs qui, me semble-t-il, sont chaque année pourtant de plus en plus nombreux à profiter de Paris l’été.

The Luxury of having Paris (almost) to yourself…
Since the beginning of the week, Paris has that feeling that signals the approach of the holidays, and therefore the joy of finding a more intimate and more restful city for those who, like me, love the capital during the summer.
Every year, the first sign of summer’s arrival in Paris is the assembly of the presidential stand in Place de la Concorde for the Bastille Day Military Parade on the 14th of July. This same stand, albeit slightly toned down, generally stays in place to welcome the officials for the arrival of the Tour de France a few days later. Another visible sign of summer, especially in the evenings, is that all the capital’s main grassy stretches, starting with the Champs de Mars at the foot of the Eiffel Tower, fill up with scattered crowds for improvised picnics; Le Pont des arts is equally popular for the same reasons. The red open-topped tour buses become as regular as the RATP buses, unloading streams of tourists in front of the big department stores and main monuments; and, in the midst of all this, the banks of the Seine will soon be closed to traffic, to the fury of those Parisians who work during the summer, to welcome walkers, sunbathers and anyone else who want to laze on the beaches of Paris Plage for the eighth year running.
In other words, the capital will soon be on holiday. Personally, I will be enjoying the city throughout the month of July, because I love Paris in summer, it is a different Paris, a sunny Paris, a Paris buzzing with holidaymakers, a Paris liberated (!) from its working population who, it seems to me, increasingly prefer to take advantage of Paris in the summertime.

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Un commentaire pour “Le Luxe d’un Paris à soi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.