Grand cru Romanée-Conti

romaneeconti1Ceux qui s’intéressent au luxe gastronomique connaissent tous un nom qui les fait rêver, et les pousse parfois à la vénération. J’écris ici pour ceux qui ne connaitraient pas encore la légende des vins de bourgognes, afin de leur permettre de rattraper leur retard. En effet pour un certain nombre de grands amateurs de vin, seuls les vins de bourgogne correspondent encore à l’idée qu’ils se font d’un grand vin. La raison de tout cet engouement vient de la position géographique de la Bourgogne, qui assure, à presque chacun de ses coteaux, un microclimat tout à fait particulier. Cette situation permet une formidable diversité dans le goût des bouteilles récoltées et permet aux palais les plus exigeants de nôtre temps de trouver leur plaisir.

romaneeconti2Parmi cette multitude de domaines de petites tailles, il en est un dont le nom provoque convoitises et songeries, désirs et aspirations, et ce chez tous les œnologues, amateur ou non. Je viens donc vous compter l’histoire du Romanée-Conti. Comment une parcelle de 1,814 hectare qui ne produit que 6000 bouteilles par an peut bénéficier d’un telle renommée me demanderez-vous ? Je vous répondrais que la rareté s’associe bien souvent avec le luxe et l’excellence dans le domaine gastronomique, comme c’est le cas ici. Il s’agit du meilleur vin du monde pour la grande majorité des personnes qui ont pu le déguster.
Le grand cru Romanée-Conti est un vin qui adjoint les plaisirs gustatifs aux plaisirs visuels. Sa robe rubis sombre, qui se carmine au fil des ans, est splendide. Son nez très subtil pourrait vous tromper. Il faut du temps et une certaine expérience pour comprendre ce vin, et en apprécier la finesse. La note de rose plus ou moins fanée est le joyau dernier, celui qui fait passer la bouteille de la catégorie des grands vins dans celle des vins exceptionnels. Pour toutes ces raisons, pendant de nombreuses années, les bouteilles étaient vendues en panachée, et elles occupaient une place parmi les 12 grands crus qui composaient la caisse. Il est cependant possible aujourd’hui de trouver certaines bouteilles uniques, à la revente. Cette pratique fait d’ailleurs hautement débat auprès des amateurs de vin, qui regrettent que face aux efforts consentis par le domaine Romanée-Conti en matière d’accessibilité tarifaire à ses bouteilles, certains allocataires se permettent la revente à des prix astronomiques. Nous ne pouvons que déplorer ce genre de pratiques. Il en est de même pour la vente aux enchères des places d’allocataires, pratique répandue aux Etats-Unis.

romaneeconti3

Remarque : Certains domaines, notamment parmi les plus prestigieux, utilisent le système des allocations, affiché comme un moyen de pérenniser l’exploitation. Ces systèmes sont variables et dépendent de la politique commerciale du domaine, souvent en lien avec des traditions historiques ou familiales. Une fois allocataire d’un domaine, vous recevrez la liste des productions avec la possibilité d’acheter des lots. Par exemple, le domaine Guigal propose des lots de 48 flacons d’entrée de gamme pour avoir accès à un, deux ou trois grands crus. En cas de mauvaise récolte, Coche-Dury applique la politique qui consiste à servir en premier ses plus vieux clients. Il s’agit souvent d’une forme de fidélisation forcée (puisque si vous n’achetez aucun lot à l’année N vous risquez d’être pénalisé à l’année N+1), mais sans elle, les clients réguliers les moins fortunés de tels domaines n’auraient jamais pu s’offrir un grand cru de l’année 2005. Ce système n’est donc somme toutes pas si injuste que ça.

Grand Cru Romanée-Conti:
Those of you interested in gourmet food will all know the name dreams are made of and which sometimes pushes people to veneration. I’m talking about it here for the benefit of those who do not yet know the legend of Burgundy wines so they can make up for lost time. Indeed for some wine enthusiasts, Burgundy wines are still the only ones which they consider to be great wines. The reason behind this keen interest lies in the geographical location of Burgundy which offers a very special kind of micro climate on almost each of its hillsides. This location gives the wine a great diversity in flavour and offers something to please even the most demanding palates of our time.
From the wide range of small estates, there is one whose name elicits yearning and reverie, desire and aspiration both with amateur and expert oenologists alike.So I’m going to tell you the story of Romanée-Conti. You might wonder how 1,814 hectares of land producing only 6,000 bottle of wine per year can have such a prestigious reputation. The answer is that scarcity is often linked with luxury and excellence in the gourmet field, which is the case here. The vast majority of people who have tried this wine consider it the best in the world.
The Romanée-Conti grand cru is a wine which combines pleasures for both the palate and eyes. Its dark ruby colour, which turns crimson over the years, is magnificent. You may be misled by its very subtle aroma. It takes time and a certain experience to understand this wine and to appreciate its subtlety. The hint of more-or-less wilted rose crowns it off and takes this wine from great to exceptional. For all of the reasons above, bottles were sold as part of collections for many years, allotted a place amongst the 12 grands crus in the case. Today however you can find some single bottles for sale. This is, for that matter, a highly debated point for wine enthusiasts who are sad to see that given the pricing efforts made by the Romanée-Conti estate some beneficiaries take the liberty of selling the bottles on at astronomical prices. We can only deplore such behaviour. The same applies to auctioning beneficiary places, which is a common occurrence in the USA.
Comment: Some estates, particularly some of the most prestigious, use a system of beneficiaries, seen as a means of securing continued operations. There are a variety of different systems which depend on the estate’s commercial policy and are often linked to family or historical traditions. Beneficiaries receive a list of the estate’s production and are able to buy batches. For example, the Guigal estate offers batches of 48 low-end bottles which gives access to one, two or three grands crus. In the event of a bad harvest, Coche-Dury applies a policy which consists in serving its longest-standing customers first. It is often a kind of forced loyalty scheme (as if you don’t buy any batches in year 1 you may be penalised in year 2), without which however the less wealthy regular customers of such estates would never be able to buy themselves a 2005 grand cru. On the whole, therefore, this system is not as unfair as it seems.

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.