Sangria la Traitresse !

Les chaleurs actuelles vous feront peut être pencher vers cet apéritif rafraîchissant et fruité, boisson alcoolisée à base de vin, de jus de fruits, de sucre et de morceaux de fruits : la Sangria, grand classique des fêtes estivales. D’origine espagnole, elle tire son nom du mot « sangre » qui signifie « sang » en langue castellane. Normal, la couleur rouge carmin domine l’apparence de ce breuvage et évoque les grandes coulées de sang des taureaux combattant à mort dans les arènes de Madrid. Mais por Dios !, quelle boisson scélérate… Sa fraîcheur et son goût sucré font trop souvent oublier qu’elle contient pas mal d’alcool… Très appréciée pour son caractère convivial, surtout quand le thermomètre atteint des sommets, la Sangria doit, donc, être consommée avec modération. Je vous aurais aimablement prévenus ! Cette alerte donnée, bien évidemment avec un petit clin d’œil complice à tous ceux qui raffolent de cette boisson, je constate que, dès les beaux jours, la Sangria est très utilisée pour les vins d’honneur, les baptêmes, les fêtes entre amis. Sa bonne réputation fait d’elle un agréable cocktail qui convient à tous…et évite d’avoir à prévoir un éventail d’apéritifs différents. Sans être pingre, l’économie réalisée permet, ainsi, de confectionner des préparations respirant le soleil d’Espagne telles que tapas, olives macérées, cake au chorizo et aux poivrons, chiffonnade de jambon cru de Serrano, ou des petits cubes coupés dans une tortilla de patatas.

Quant à la préparation de la Sangria, il y a bien des manières de faire, mais la base devrait toujours être un peu la suivante (exemple pour 2,5 litres) : 2 litres de vin rouge (un Côtes-du-Rhône de préférence), 100 g de sucre en poudre, 2 oranges et deux citrons non traités, 10 cl d’eau-de-vie ou de liqueur (cointreau, rhum ou Grand Marnier par exemple), 1 gousse de vanille, 1 bâton de Cannelle ou 2 cuillers à Café de Cannelle en poudre, 1 pincée de noix de muscade en poudre, 1 bouteille d’eau gazeuse. La plupart du temps, je rajoute des morceaux de fruits frais : pommes, poires, pêches et nectarines notamment. Et puis, un bon truc si vous recevez des enfants ou devez conduire :  faites une sangria sans alcool. Coupez en morceaux 2 pêches épluchées et dénoyautées, 1 banane, 1 poire, 2 oranges, 1 citron. Faites-les macérer dans un saladier. Mouillez le tout avec une bouteille de jus de raisin. Mettez au réfrigérateur pendant quelques heures. Au moment de servir, versez le tout dans un pot à sangria, ajoutez des glaçons et deux bouteilles de tonic bien frais. Allez, bon rafraîchissement et ne me dites pas que je ne vous aurai pas prévenus sur les fourbes effets d’une Sangria dégustée sans modération !

sangria

Treacherous sangria!
The current heat might tempt you towards this refreshing and fruity drink made by mixing together wine, fruit juice, sugar and chunks of fresh fruit. Yes sangria is a great classic at summer parties. It originated in Spain and takes its name from the word ‘sangre’, which means ‘blood’ in Spanish. Logical, since the bright red colour of this drink conjures up the image of the blood of the bulls that fight to the death in the arenas of Madrid. But por Dios!, what a treacherous drink it is… Its fresh and sweet taste often tricks us into forgetting that it contains quite a generous helping of alcohol… It is very popular for its convivial character, especially when the temperature rises. Therefore sangria must be handled with care. Don’t say I didn’t warn you! Now that the alert has been raised, with a friendly wink to all those who love this drink of course, I can note that, as soon as summer is upon us, sangria is a favourite for all sorts of special occasions, christenings and parties with friends. Its good reputation makes it a good choice for a cocktail that suits everyone…and avoids the need to offer lots of different aperitifs. Without wanting to sound like a scrooge, the time and money saved allows you to prepare a host of concoctions bursting with Mediterranean sun such as tapas, macerated olives, savoury cake with chorizo and peppers, cured ham from Serrano, and potato tortillas cut into bite-sized pieces.
There are lots of ways to make sangria, but the base should always be more or less as follows (example to make 2.5 litres): 2 litres of red wine (preferably a Côtes-du-Rhône), 100g of sugar, 2 oranges and 2 lemons (untreated), 10cl of fruit brandy or liqueur (Cointreau, rum or Grand Marnier for example), 1 vanilla pod, 1 cinnamon stick or 2 teaspoons of powdered cinnamon, a pinch of powdered nutmeg, and 1 bottle of sparkling water. Most of the time, I add chunks of fresh fruit: especially apples, pears, peaches and nectarines. Finally, a good idea for parties with lots of children or for those who will be driving home: make a second alcohol-free sangria. Peel and slice 2 peaches, 1 banana, 1 pear, 2 oranges, and 1 lemon. Leave them to macerate in a bowl. Pour over a bottle of grape juice and place in the fridge for a few hours. Just before serving, pour everything into a sangria bowl, add ice cubes and two bottles of chilled tonic. Now, enjoy and don’t say I didn’t warn you about the treacherous revenge of too much sangria!

Didier MOINEL DELALANDE

Share

Un commentaire pour “Sangria la Traitresse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.